Tandis que Volero est invaincu sur la scène nationale depuis 185 matches (championnat et Coupe), Amriswil domine l'opposition depuis deux ans et le retrait de Lugano. Samedi dernier, Amriswil a déjà défendu un premier titre avec sa victoire aux dépens de Näfels en Supercoupe.

Les plus sérieux contradicteurs seront toujours les mêmes. La meute de quatre équipes est emmenée par Näfels, suivi par Lausanne UC, Chênois et Schönenwerd.

Du changement chez les Romands

A Lausanne, il ne reste plus que trois joueurs après que l'entraîneur légendaire Georges-André Carrel ait annoncé son retrait et fait place à l'Italien Massimiliano Giaccardi. Cinq joueurs ont quitté le LUC pour rejoindre Chênois. Le club genevois peut ainsi être considéré comme le vainqueur de la campagne des transferts et sans doute viser mieux que la saison dernière (6e).

Chez les dames, alors que Volero partira à la conquête de son 13e doublé en 14 ans, ça se bouscule derrière pour les places d'honneur. Pour le rang de dauphin, Aesch-Pfeffingen, Guin, Neuchâtel UC, Franches-Montagnes et même Kanti Schaffouse semblent les mieux armés. Mais toutes ces équipes ont subi de grands changements dans leur cadre.

ats/jbal