La soeur de la détentrice du record de Suisse (1h32'36'') Marie Polli ne sait pas très bien où se situer. "Cette année n'a pas été facile, j'ai souvent été livrée à moi-même", a dit la marcheuse du club de Lugano. A titre d'indication, Laura Polli s'était classée 35e aux Mondiaux 2013 à Moscou en 1h34'07 et 33e à ceux de Pékin en 2015, en 1h36'26.


 

Alex Florez disputera, dimanche matin dès potron-minet (08h45 heure suisse), le 50 km. L'Alémanique aux racines espagnoles, qui réside à Majorque, n'a pas pu se préparer comme il l'aurait voulu cet été en raison de la canicule qui a touché les Baléares.

Il n'abandonne pas son rêve de passer un jour sous les 4h. Mais il serait déjà heureux d'évoluer dans les eaux de son record personnel (4h02'37 l'an dernier en Slovaquie). Il avait terminé 51e des Mondiaux de Moscou en 2013, mais sur 20 km.

ats/lper

 

A lire aussi: Bolt en finale du 4x100m pour la "der des der"

Une finale et un nouveau record pour le 4x100m suisse