L'athlète du KTV Bütschwil n'a pas cette saison le niveau qui était le sien lors de son record de Suisse il y a deux ans (1'57''95). Elle n'est pas descendue sous 1'59'' cet été, malgré une saison hivernale prometteuse qui lui a permis de décrocher un deuxième titre européen en salle. Mais l'échelon planétaire, en plein air de surcroît, se situe bien un cran au-dessus.


 

Quand la double championne olympique et du monde Caster Semenya s'est portée en tête, Selina Büchel s'est retrouvée en difficulté en n'a jamais été en mesure de s'extraire du couloir intérieur. Seules les deux premières de chacune des trois demi-finales passaient le cap, plus deux repêchées au temps.

"Sur les 50 derniers mètres, je me suis crispée. J'étais vidée et n'ai pas pu accélérer contrairement aux autres. Mes séries la veille avaient déjà été dures", a glissé l'Alémanique, restée un moment allongée sur la piste après l'arrivée, exténuée. Selina Büchel avait été sortie au même stade de la compétition aux Mondiaux 2015 à Pékin, mais pour 6 centièmes seulement et après une course toute de panache, et aux JO de Rio l'été passé.

ats/bond

 

A lire aussi: Dafne Schippers conserve son titre mondial sur 200 m

Les relayeuses ont tout pour bien faire