Mise au point, 27.01.2013, 20h10

Taxi pirate: des mois à 20'000 francs

En marge des taxis officiels, certains font à peu près le même travail mais en cassant les prix. Et, au contraire des entreprises qui ont pignon sur rue, ils ne manquent pas de travail. Exemple à Genève.
mail icon
La vidéo a été envoyée à avec succès.
Une erreur est survenue. Veuillez réssayer plus tard.
schliessen
Envoyer
Prière de compléter dûment les champs suivants:
- Votre nom * (au moins 2 signes)
- Votre e-mail *
- Destinataire e-mail *
- Captcha *
 
Aide
Entrer les caractèresEntrer les chiffres entendus