Mai 2016
LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Six heures - Neuf heures, le samedi

Antoine Droux
Le samedi de 6h00 à 9h00

samedi 21 mai 2016

La viande, de plus en plus critiquée, mais toujours dans notre assiette. [gkrphoto - Fotolia]

La viande, de plus en plus critiquée, mais toujours dans notre assiette. [gkrphoto - Fotolia]

Des vidéos dʹabattoirs dégoûtantes, une pétition pour mettre des photos dʹanimaux morts sur les emballages, des autorités qui déconseillent de manger trop de viande, des affrontements sans fin sur les réseaux sociaux: jamais la viande nʹa été autant décriée quʹaujourdʹhui. Mais si le végétarisme bénéficie aujourdʹhui dʹune grande exposition médiatique, la consommation de viande reste stable. Chaque Suisse en mange chaque année plus de 50 kilos depuis une décennie. LʹUnion Professionnelle Suisse de la Viande dénonce avec force "les proliférations des tentatives pour intervenir sur les habitudes alimentaires de la population".

Avec Isabelle Raboud-Schüle, ethnologue, directrice du musée gruérien à Bulle. Chroniqueurs: Pauline Seiterle et Stéphane Gabioud.
Gilles Marchand va diriger la nouvelle entité. [RTS]

Gilles Marchand va diriger la nouvelle entité. [RTS]

Lʹapplication permet de filmer et de diffuser des vidéos en temps réel. Aucun filtrage, aucune censure, aucune sélection, ni droits dʹauteur, une révolution!

Avec Gilles Marchand, directeur RTS.
Frédéric Mamaïs. [Philippe Christin - RTS]

Frédéric Mamaïs. [Philippe Christin - RTS]

Par Frédéric Mamais. Avec le kiosque de Thierry Fischer.
Emma Suárez (Julieta aujourd’hui) et Adriana Ugarte (Julieta jeune). [El Deseo]

Emma Suárez (Julieta aujourd’hui) et Adriana Ugarte (Julieta jeune). [El Deseo]

"De toutes façons, moi, je n'ai rien à cacher!" A l'heure où plus aucune action n'est possible dans l'espace public sans livrer un peu de nos données personnelles, Anne Laure Gannac se penche sur cette formule, classique pour signifier notre accord, fut-il passif, aux techniques de surveillance en tout genre.

A lire
"Incident voyageur ", de Dalibor Frioux, Editions du Seuil.


La fraude scientifique, fruit de la concurrence entre labos? Avec "Le faussaire", fondé sur lʹhistoire vraie dʹun jeune chercheur, Gianfranco DʹAnna montre comment la course aux publications aveugle jusquʹaux plus grands savants.
Par Geneviève Bridel

Le nouveau et vingtième film de Pedro Almodóvar, "Julieta", relève de la tragédie antique en ceci quʹil explore les conséquences de destins rendus funestes par lʹabandon, avec une simplicité nouvelle dans la palette du cinéaste espagnol, toujours servi par des comédiennes magnifiques, principalement Emma Suárez et Adriana Ugarte.
Par Pascal Bernheim

A lire
"Guérir de sa mère", de Brigitte Allain Dupré, Editions Eyrolles
"La femme provisoire", dʹAnne Brécart, Editions Zoé
"Le Goût des mères", de Michèle Gazier Editions de Mercure de France
Juliette Binoche, Fabrice Luchini, Valeria Bruni Tedeschi et Jean-Luc Vincent au Festival de Cannes 2016. [Anne-Christine Poujoulat - AFP]

Juliette Binoche, Fabrice Luchini, Valeria Bruni Tedeschi et Jean-Luc Vincent au Festival de Cannes 2016. [Anne-Christine Poujoulat - AFP]

Les temps forts des antennes radios et TV de la RTS sélectionnés par l'équipe de rts.ch.

- Sur RTS Un, "Le 12:45" nous a emmenés cette semaine à la découverte des automates à oiseaux, un art peu connu originaire de Sainte-Croix. Des machines complexes qui peuvent coûter jusquʹà 1 million de francs.
- Marie Maurisse, journaliste française établie en Suisse, était lʹinvitée de Darius Rochebin dans "Pardonnez-moi". Lʹauteur de "Bienvenue au paradis!" revient sur le complexe de supériorité des Helvètes sur les Français.
- Sur Couleur 3, dans "Brazil", Fabrice Luchini, employé à contre-emploi dans le dernier film de Bruno Dumont "Ma Loute", nous raconte comment il sʹest amusé à jouer un con…
- Dans "Le 19:30" sur RTS Un, on découvre le portrait de Jean-Luc Chollet, gérant du domaine Rovéréaz, qui vient de prendre sa retraite. Ce député UDC au Grand Conseil nous explique que les tensions politiques sont bien moindres par rapport à celles liées à la terre.

Une chronique préparée cette semaine par Marc Bertolazzi de lʹéquipe dʹédition du multimédia RTS

Des extraits à retrouver en tout temps sur le site RTS.ch/laselection et sur les réseaux sociaux #RTSLASELECTION
Caroline Reymond. [Alexandre Chatton - RTS]

Caroline Reymond. [Alexandre Chatton - RTS]

Par Caroline Reymond.
Michel Zendali. [RTS]

Michel Zendali. [RTS]

Par Michel Zendali.

Chaque semaine, le regard pertinent ou impertinent de Jean-Marc Béguin et Michel Zendali sur notre société et son actualité.
Les employés apportent de plus en plus leurs propres repas sur leur lieux de travail. [ruslan_100 - Fotolia]

Les employés apportent de plus en plus leurs propres repas sur leur lieux de travail. [ruslan_100 - Fotolia]

Il nʹy a pas de statistiques officielles en Suisse sur les adeptes de la lunch box, la boîte à repas, mais si lʹon regarde chez nos voisins, 8 Français sur 10 déclaraient en 2009 acheter "un repas à emporter" au moins une fois par mois. Et puis la malbouffe, les difficultés économiques et financières sont passées par là et les consommateurs se sont dit que plutôt que dʹacheter des plats tout prêts, ils pouvaient les faire eux-mêmes. Témoignage de Laure Espié, une trentenaire qui travaille au CHUV.

Par Christophe Canut.
Les Food trucks sont de plus en plus présents dans nos villes. [artisticco - Fotolia]

Les Food trucks sont de plus en plus présents dans nos villes. [artisticco - Fotolia]

Avec "Les autres", nous prenons le pouls des trois autres régions linguistiques suisses. Tour à tour, nos correspondants alémaniques, tessinois et romanches nous parlent de leurs coins de pays.

En Suisse alémanique, tout comme dans le reste de la Suisse les alternatives à la restauration traditionnelle fleurissent: Food trucks, plateforme de livraisons express, festival de street food. Si la diversité et lʹoriginalité de cette offre explosée satisfait le palais des gastronomes, elle fait grincer les dents des restaurateurs.

Avec Joëlle Beeler, notre correspondante de la SRF, la Radio Télévision Suisse de langue allemande.
Panoramas de Pyongyang. [Raphaël Grand]

Panoramas de Pyongyang. [Raphaël Grand]

C'est un voyage exceptionnel qu'a pu accomplir, Raphaël Grand, correspondant RTS, dans le pays le plus fermé au Monde: la Corée du Nord. Il y a passé 5 jours, avec notamment une mission de la DDC, la Direction du développement et de la coopération suisse, qui y mène des projets humanitaires. Extrait de cette immersion, cette fois à Pyongyang, la capitale, "accompagné" par le Ministère des affaires étrangères.

Un reportage de Raphaël Grand diffusé le mardi 17 mai 2016 sur La Première et à écouter et à voir dans son intégralité sur http://www.rts.ch/info/monde/7727526-coree-du-nord-derriere-le-rideau.html
La langue française est parlée dans différents pays à travers le monde. [MK-Photo - Fotolia]

La langue française est parlée dans différents pays à travers le monde. [MK-Photo - Fotolia]

Quʹest-ce qui différencie le français parlé en Suisse, en France et en Belgique? Pour le savoir, un consortium dʹuniversités, centralisé à Neuchâtel, a mené plusieurs enquêtes, dont certains résultats surprennent. Ainsi, les régionalismes prêtés aux Suisses sont parfois aussi employés outre-frontières.

Mathieu Avanzi, chercheur en linguistique française aux Universités de Genève et Zurich, nous livre son analyse. Un sujet de Yves-Alain Cornu diffusé le mardi 17 mai 2016 dans "On en parle".
Antoine Droux. [RTS]

Antoine Droux. [RTS]

Par Antoine Droux.