Août 2012
LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
3456789

Les petits matins

Georges Pop, Manuela Salvi et Claude Défago
du lundi au vendredi entre 5h00 et 6h00

mercredi 8 août 2012

Jorge Canete, architecte d’intérieur
Jorge Canete, architecte d’intérieur. [Mathieu Ballmer - RTS]

Jorge Canete, architecte d’intérieur. [Mathieu Ballmer - RTS]

Il aime le beau et la poésie. Jorge Canete a fait de son métier une vraie philosophie dont il parle avec passion. Des couleurs aux matériaux, du salon à la cuisine, il aménage et sculpte l’intimité d’un appartement ou d’un lieu. La pire des fautes de goût, c'est aménager son intérieur sans se respecter. Sans respecter les envies des clients. Ce Genevois aux origines andalouses et catalanes a d’abord exercé ses talents dans le monde des produits de luxe, Bulgari, Ungaro ou encore Mugler avant d’orienter sa carrière vers l’architecture d’intérieur. Le succès est au rendez-vous. Un diplôme en Interior Design de la London Metropolitan University en poche, il collabore avec bureaux d’architectes à Rome et Genève avant de créer son propre studio, Interior Design Philosophy. Ses réalisations sont publiées dans de nombreux magazines et dans le prestigieux livre International Design Review d’Andrew Martin. En 2012 il a également décroché un prix d’excellence, le Global Excellence Award, pour la rénovation de l’aile est du Château d’Hauteville à St-Légier.


Sur le même sujet
Sport matin

Le hockey sur gazon, un sport exigeant mais peu médiatisé

Les Jeux olympiques permettent de découvrir des sports peu pratiqués chez nous, ou du moins peu médiatisés. C’est le cas notamment pour le hockey sur gazon, une discipline exigeante qui se joue sur une surface synthétique gorgée d’eau. Découverte de ce sport avec le reportage de Cyril Delemer et Patrick Délétroz.
Décalage horaire

Le conflit syrien a des échos assez sombres aux Philippines

Le gouvernement des Philippines tente de rapatrier 10'000 de ses ressortissants souvent recrutés par des mafias impliqués dans le trafic d'êtres humains entre les Philippines et le Moyen-Orient. L'opération s'avère difficile et coûteuse, car la plupart d'entre eux sont des clandestins et leurs employeurs exigent des compensations de départ jusqu'à 10'000 dollars par personne. Par le correspondant de RTSinfo à Manille, Adrien de Mün.