Mars 2013
LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
1234567

Le Journal du matin

Simon Matthey-Doret
du lundi au vendredi de 6h à 8h

mercredi 27 mars 2013

Les petits matins

Thierry Basset, géologue, volcanologue et guide de randonnées

Thierry Basset. [Rino Muccigrosso - RTS]

Thierry Basset. [Rino Muccigrosso - RTS]

Géologue et volcanologue de formation, Thierry Basset consacre toute son activité professionnelle à la vulgarisation scientifique en sciences de la Terre. Il conçoit, organise et guide des voyages à thèmes volcanologiques notamment en France, en Italie, en Grèce et en Islande. Il organise et guide des journées de découvertes géologiques en Suisse et en France aussi, pour expliquer la longue histoire géologique qui se cache derrière les paysages des Alpes et du Jura. Il présente des conférences sur les volcans, anime des expositions, participe à des festivals, donne des cours grand public dans les universités populaires et participe activement à la formation continue des enseignants suisses. Thierry Basset est né en 1963. Père de 3 enfants, il habite Genève depuis toujours, mais ses activités professionnelles et sa curiosité l’ont souvent amené à découvrir des contrées très éloignées de sa ville natale.


Sport matin

Le LHC en première place de Ligue nationale B

Le Lausanne Hockey Club (LHC) a remporté mardi soir le titre de Champion de Ligue nationale B, en battant Olten 5 à 4 dans une patinoire de Malley en délire. Les joueurs et les dirigeants lausannois étaient, eux, nettement plus mesurés: leur objectif c'est l'ascension en Ligue nationale A, où tout est prêt pour les accueillir. Par Pascal Thurnherr.
Décalage horaire

Le gouvernement ivoirien réhabilite son parc tropical

En plein cœur d'Abidjan, la capitale économique de Côte d'Ivoire, se trouve une forêt tropicale de 3'400 hectares: il suffit d'à peine cinq minutes en moto ou en voiture à l'intérieur de cette jungle pour avoir l'impression d'être en brousse. Pendant la guerre civile, il y a presque deux ans, cette forêt a servi de base arrière à des hommes armés. Aujourd'hui, le gouvernement réhabilite ce parc. Par la correspondante de RTSinfo à Abidjan, Aurélie Fontaine.
Le Journal de 6h

Journal de 06h00

La Presse

Revue de presse

Freysinger [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - DR]

Freysinger [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - DR]

Par Jean-François Moulin.
InterCités

La vision transfrontalière du CHU de Bâle

Le CHU de Bâle construit à Lörrach. [Gaël Klein - RTS]

Le CHU de Bâle construit à Lörrach. [Gaël Klein - RTS]

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bâle construit en Allemagne un nouveau service d’oncologie, en coopération avec les autorités de Lörrach. Cet investissement stratégique coûtera près de 10 millions de francs, mais il apparaît comme une des solutions à plusieurs défis qui pourraient aussi se poser à d’autres établissements en Suisse. Par Gaël Klein.

Invité: Peter Suter, président de l’Organe scientifique de la médecine hautement spécialisée en Suisse, ancien doyen de la Faculté de médecine à Genève, ancien responsable des soins intensifs aux Hôpitaux universitaires genevois (HUG).


Juste Ciel

Néo-convertis, nouveaux combattants

La Belgique veut empêcher que de jeunes musulmans nés sur son territoire partent combattre aux côtés de groupes islamiques en Syrie. Par Bernard Litzler.
Corpus

La machine qui garde les organes en vie

La médecine de transplantation est une course contre la montre. [JOHNS HOPKINS MEDICINE - EPA]

La médecine de transplantation est une course contre la montre. [JOHNS HOPKINS MEDICINE - EPA]

Des chercheurs de l’université d’Oxford ont mis au point une machine capable de garder en vie un foie à température corporelle plusieurs heures avant une transplantation. Normalement, entre le don et la greffe, les organes sont plongés dans un environnement à 4 degrés Celsius. Cette nouvelle machine devrait permettre de gagner du temps et augmenter le nombre de foies potentiellement transplantables.

Invités: Prof. Gilles Mentha, médecin chef du service de transplantation des HUG et Maurice Matter, médecin associé au département de chirurgie viscérale du CHUV.


Les Etats-Unis maintiennent leur pression sur ldes banques suisses dont UBS. [Martin Ruetschi - Keystone]

Les Etats-Unis maintiennent leur pression sur ldes banques suisses dont UBS. [Martin Ruetschi - Keystone]

Par Maurice Doucas.
Signature

La santé dans le Jura, du fantasme au déni de réalité

Un commentaire de Gaël Klein. Le débat continue sur la page de la chronique.


MP3

Jérémie Kisling, les références musicales du jour

"Alameda", Elliott Smith
"Birds", Neil Young
"Penny Lane", The Beatles


Le Journal de 7h

Journal de 07h

La fin d'une "succes story"? [Yannick Bailly - Keystone]

La fin d'une "succes story"? [Yannick Bailly - Keystone]

Après des années de croissance continue, l'annonce par les CFF d'un recul du nombre de passagers transportés en 2012 résonne comme un échec. Les CFF ont été obligés de s'excuser, il y a deux semaines, pour les retards constatés à plusieurs reprises, en plus d'un manque général de ponctualité des trains. Par Stéphane Deleury.
Près de 3,2 millions de personnes sont au chômage selon les chiffres de février: il s’agit du 22e mois consécutif d’augmentation du nombre de sans-emplois en France. La pression augmente sur François Hollande, dont la popularité est au plus bas: le président français avait pour objectif d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année, mais est-ce encore réalisable? Invité: Mathieu Plane, économiste à l’OFCE, l’Observatoire français des conjonctures économiques.
Les temps modernes

Twiller: quand le thriller s'écrit sur Twitter

Thierry Crouzet. [DR]

Thierry Crouzet. [DR]

Il a détourné Twitter de son usage de base. Avec l'aide des internautes, il a rédigé un twiller, c’est-à-dire un thriller écrit sur Twitter, selon les principes de la littérature participative. Le roman papier est composé de plus de 5'000 tweets. Thierry Crouzet, auteur de "La quatrième théorie" est l'invité des Temps Modernes. Son roman sort ce mercredi, et il vient parler de cette nouvelle façon d'écrire.


L'Invité de la rédaction

Charles Beer, président du Conseil d’Etat genevois

Charles Beer. [Salvatore Di Nolfi - DR]

Charles Beer. [Salvatore Di Nolfi - DR]

Tamedia est-il le fossoyeur de la presse romande? En tout cas, la décision de groupe zurichois de faire des coupes de 18 millions dans ses journaux romands provoque de vives inquiétudes au sein des rédactions concernées, celles notamment de 24H, de la Tribune de Genève et du Matin, mais aussi dans la classe politique. Faut-il craindre pour la diversité de l’information et des opinions? Des mesures sont-elles envisageables pour faire revenir Tamedia sur sa décision? Charles Beer, président du Conseil d’Etat genevois, en charge du département de l’Instruction publique, de la culture et du sport donne son avis.


L'actualité des marchés

Clôture hétérogène des marchés européens

Mardi, les principales places financières européennes ont terminé leur journée en ordre dispersé. Les Bourses des pays du sud de l'Europe ont fini dans le rouge, les autres sont restées positives: Chypre continue d'occuper les esprits. Invité: Jean-Paul Jeckelmann, responsable de l'analyse financière et de la gestion à la banque Bonhôte.
Le Journal de 8h

Journal de 08h00

Présenté par Frédéric Filippin.
En Ligne Directe

A-t-on encore besoin d'une presse romande?

Le groupe de presse alémanique Tamedia s'apprête à économiser 34 millions de francs, dont plus de la moitié en Suisse romande. [Jean-Christophe bott - Keystone]

Le groupe de presse alémanique Tamedia s'apprête à économiser 34 millions de francs, dont plus de la moitié en Suisse romande. [Jean-Christophe bott - Keystone]

C'est un séisme dans la presse romande: le groupe alémanique Tamedia, éditeur du Matin, 24h et la Tribune de Genève, souhaite économiser 34 millions de francs suisses en trois ans, dont 17,8 en Suisse romande. La décision a déjà provoqué une levée de boucliers dans les rédactions et chez certains politiques, qui ont exprimé leur soutien envers la presse romande. Comment faire cette économie sans sacrifier un titre? Les exigences de Tamedia ne mettent-elles pas en péril les caractéristiques de la presse romande? Jusqu'où pouvons-nous aller dans la concentration de la presse sans sacrifier notre identité? A contrario, la condition même de la presse n'est-elle pas d'évoluer, de mourir et de renaître au gré des époques et de leurs exigences?

A-t-on encore besoin d'une presse romande?