Avril 2014
LuMaMeJeVeSaDi
24252627282930
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234

Haute définition

Manuela Salvi
Le dimanche à 12h40
Le dimanche à 22h40

dimanche 13 avril 2014

Oser la bienveillance
Lytta Basset, philosophe, professeur de théologie à l'université de Neuchâtel et écrivain. [Unine.ch]

Lytta Basset, philosophe, professeur de théologie à l'université de Neuchâtel et écrivain. [Unine.ch]

Mea culpa. Mea maxima culpa! La doctrine du péché originel, martelé pendant des siècles, a laissé des traces, des blessures, des violences infligées dès la naissance. Voués à l'enfer, sauvés par la foi et l'obéissance aux dogmes. Du passé? Qui évoque encore le péché originel? Pas vraiment, insiste Lytta Basset. Il pèse encore sur l'inconscient collectif de nos sociétés occidentales. L'Eglise n'a plus la même emprise, l'athéisme progresse, mais nous gardons une image négative et désastreuse de l'humanité. Un regard pessimiste qui dénigre la nature humaine et qui imprègne l'économie, la politique, l'éducation. Lytta Basset interroge la psychologie, fait appel à la philosophie, convoque les sciences humaines pour changer notre regard sur l'être humain. Et si les Eglises s'excusaient pour ce désastre? L'appel est lancé!

Invitée: Lytta Basset, théologienne.