Octobre 2014
LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
3456789

Forum

Eric Guevara-Frey, Valérie Hauert et Mehmet Gultas
du lundi au dimanche de 18h00 à 19h00

dimanche 19 octobre 2014

Le débat se poursuit au sujet de l'application de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse. [EPA/Pressens Bild/Henrik - Keystone]

Le débat se poursuit au sujet de l'application de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse. [EPA/Pressens Bild/Henrik - Keystone]

Le débat se poursuit au sujet de l'application de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse. La dernière proposition qui aurait la cote au Palais fédéral est celle d'une redevance sous forme d'un bonus/malus calculé en fonction du taux d'employés étrangers. En clair: plus une branche engagerait de la main-d'œuvre étrangère, plus elle devrait payer. Le débat entre Bernard Rüeger, membre de la direction d'Economiesuisse et Jean-François Rime, président de l'Union suisse des arts et métiers, conseiller national (UDC/FR).


Patrick Aebischer, président de l'EPFL. [Peter Klaunzer - Keystone]

Patrick Aebischer, président de l'EPFL. [Peter Klaunzer - Keystone]

Un contingent pour les étudiants étrangers dans les écoles polytechniques fédérales, comme l'EPFL à Lausanne: à en croire l'hebdomadaire Schweiz am Sonntag, cette option est envisagée par les responsables des écoles eux-mêmes, victimes de leur succès. Pour Patrick Aebischer, président de l'EPFL, la capacité maximum de 10'000 étudiants à l'EPFL est presque atteinte et il n'en veut pas davantage. Et il ajoute: "Ce numerus clausus, ce contingentement est incontournable!". Patrick Aebischer s'était pourtant farouchement opposé à l'initiative de l'UDC. Son interview, avec l'interview de Stephan Rodrigues, membre du comité de l'Union des étudiants de Suisse (UNES).


Andreas Höfert. [Martin Rütschi - Keystone]

Andreas Höfert. [Martin Rütschi - Keystone]

Les signaux de la conjoncture passent à l'orange les uns après les autres en Suisse, vont-ils pour autant virer au rouge? Cette semaine, le Secrétariat d'Etat à l'Economie a réduit ses prévisions de croissance. Cette année, ce sera 1,8% et non plus 2%. Le chômage, lui, augmente. Horlogerie, machines: plusieurs secteurs réduisent la voilure. Le spectre de la récession en Europe, le ralentissement de l'économie mondiale aux portes de la Suisse: faut-il en avoir peur? Ou à l'inverse sommes-nous en train de forcer le trait? L'interview d'Andreas Höfert, chef économiste d'UBS.


Samuel Bendahan, député socialiste vaudois. [Vincent Veillon - RTS]

Samuel Bendahan, député socialiste vaudois. [Vincent Veillon - RTS]

Après 1:12, voici 50-50: c'est le tout nouveau projet d'initiative populaire imaginé par les Jeunesses socialistes suisses (JUSO). Un texte dont les grands principes ont été fixés dimanche par la JUSO, réunie en assemblée. Ses deux principes clés: imposer aux entreprises de redistribuer la moitié de leurs bénéfices aux employés, et permettre à ces derniers de participer, de manière paritaire, aux décisions de l'entreprise. D'où le nom de cette initiative: la 50-50. La décision formelle de lancer ce texte pour les fédérales sera prise en mars. L'interview de Samuel Bendahan, économiste, chargé de cours à l'EPFL, député socialiste vaudois.


Martine Aubry, maire de Lille, ancienne ministre du Travail. [FRED DUFOUR  - AFP]

Martine Aubry, maire de Lille, ancienne ministre du Travail. [FRED DUFOUR - AFP]

En France, c'est une voix qui compte au sein du parti socialiste qui sort de sa réserve. Martine Aubry, maire de Lille, ancienne ministre du Travail, à l'origine de l'introduction des 35 heures en France, a accordé une interview au vitriol au "Journal du Dimanche" dans laquelle elle n'hésite plus à critiquer de manière frontale la politique du président Hollande et de son premier ministre Manuel Valls. Par Jacques Allaman.


Roger Brennwald, directeur des Swiss Indoors. [Keystone]

Roger Brennwald, directeur des Swiss Indoors. [Keystone]

Le résumé de l'actualité sportive.


Roger Köppel, rédacteur en chef de la "Weltwoche". [Steffen Schmidt - Keystone]

Roger Köppel, rédacteur en chef de la "Weltwoche". [Steffen Schmidt - Keystone]

Mehmet Gultas et Nadine Haltiner reçoivent Roger Köppel, rédacteur en chef et patron de l'hebdomadaire "Die Weltwoche".