Forum

Eric Guevara-Frey, Valérie Hauert et Mehmet Gultas
du lundi au dimanche de 18h00 à 19h00

mardi 30 juin 2015

Les bulletins du référendum de dimanche tout juste imprimés à Athènes. [Simela Pantzartzi - EPA/Keystone]

Les bulletins du référendum de dimanche tout juste imprimés à Athènes. [Simela Pantzartzi - EPA/Keystone]

Ce mardi marque une journée folle sur la crise grecque, à quelques heures du défaut de paiement. Nouvelle proposition européenne à la Grèce, accord in extremis, annulation ou non du référendum de dimanche? Toutes les éventualités sont ouvertes.


Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis le 30 juin à Athènes. [Daniel Ochoa de Olza - Keystone]

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis le 30 juin à Athènes. [Daniel Ochoa de Olza - Keystone]

De l'annonce d'une main tendue de dernière minute de l'Union européenne (UE), au départ d'Alexis Tsipras pour Bruxelles, tout le monde retient son souffle à Athènes, surtout les partisans du oui au référendum qui doit se tenir dimanche. Ceux-ci manifestent ce mardi devant le Parlement. Par l'envoyée spéciale de RTSinfo à Athènes, Estelle Braconnier.


La population grecque est divisée quant à l'issue du référendum de dimanche. [Simela Pantzartzi - EPA/Keystone]

La population grecque est divisée quant à l'issue du référendum de dimanche. [Simela Pantzartzi - EPA/Keystone]

Les interviews de Gabriel Colletis, conseiller économique de Yannis Dragasakis, vice-Premier ministre du gouvernement Tsipras et de François Savary, responsable des investissements à la banque Reyl et Compagnie.


Les 5+1 et les représentants iraniens autour de la table des négociations, le jour de l'échéance. [EPA/US Department of State]

Les 5+1 et les représentants iraniens autour de la table des négociations, le jour de l'échéance. [EPA/US Department of State]

Les négociations sur le nucléaire iranien viennent de gagner un peu de temps. L'échéance de ce mardi soir pour trouver un accord a été repoussée d'une semaine par la communauté internationale, qui donne à l'Iran jusqu'au 7 juillet pour signer.


Quelque 200 personnes ont manifesté dans le centre de Téhéran, où une pétition réclamait "un bon accord" sur le nucléaire. [Vahid Salemi - AP Photo/Keystone]

Quelque 200 personnes ont manifesté dans le centre de Téhéran, où une pétition réclamait "un bon accord" sur le nucléaire. [Vahid Salemi - AP Photo/Keystone]

Le délai pour la conclusion d’un accord sur le nucléaire iranien devait initialement expirer ce mardi soir. Sur place en Iran, pragmatiques et conservateurs divergent sur le bien-fondé d’un éventuel accord. Par l'envoyé spécial de RTSinfo à Téhéran, Alexandre Habay.


Bombardier américain B-2. [Kenny Holston - Reuters]

Bombardier américain B-2. [Kenny Holston - Reuters]

En cas de non-accord sur le nucléaire iranien, le président américain Barack Obama a un plan B. Il s'agit de la bombe M.O.P., bombe non-nucléaire la plus puissante du monde. Larguée par un bombardier B-2, elle est capable de pénétrer le sol jusqu'à une cible enfouie - par exemple le site de Fordo qui abrite 3000 centrifugeuses - et de faire tout exploser.

L'interview de Corentin Brustlein, coordinateur des études de sécurité à l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI).


Le conseiller d'Etat Luc Barthassat (à g.) aurait poussé la présidente du conseil d'administration des TPG Anita Frei vers la sortie, accusent les Verts. [Keystone]

Le conseiller d'Etat Luc Barthassat (à g.) aurait poussé la présidente du conseil d'administration des TPG Anita Frei vers la sortie, accusent les Verts. [Keystone]

La présidente du conseil d'administration des Transports publics genevois (TPG) Anita Frei quittera ses fonctions fin juillet. L'annonce a surpris tout le monde, sur fond de tensions croissantes avec le conseiller d'Etat de tutelle Luc Barthassat et de difficultés budgétaires pour les TPG.


Usain Bolt connaît actuellement une très mauvaise saison. [Eduardo Munoz - Reuters]

Usain Bolt connaît actuellement une très mauvaise saison. [Eduardo Munoz - Reuters]

Usain Bolt a déclaré forfait pour Athletissima le 9 juillet à Lausanne ainsi que pour le meeting Areva de Paris, samedi, en raison d'un problème à la jambe gauche, ont annoncé les organisateurs. Le Jamaïcain une légère blessure à l'aine depuis trois semaines, ce qui l'empêche de faire des efforts violents. La situation est très inconfortable pour Usain Bolt, qui ne fera plus de meeting avant les Mondiaux de Pékin. Il va cependant rester en Europe pour se soigner.


Michel Cornut et Céline Amaudruz. [Keystone]

Michel Cornut et Céline Amaudruz. [Keystone]

Il faut stopper l'expansion du social pour garantir l'aide à ceux qui en ont vraiment besoin: l'UDC enfonce le clou, demande un redimensionnement de l'aide sociale en Suisse et plus d'autonomie communale en la matière. Le parti attaque de front les normes de la, la Conférence suisse des institutions d'action sociale CSIAS et dénonce une "industrie du social" en Suisse, alimentée par l'immigration.

Le débat entre Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC genevoise et Michel Cornut, chef du service social de la Ville de Lausanne.


En 2011, les Verts'libéraux ont engrangé 12 sièges. [Walter Bieri - Keystone]

En 2011, les Verts'libéraux ont engrangé 12 sièges. [Walter Bieri - Keystone]

"Nous sommes le seul parti de droite qui s'engage pour une protection rigoureuse de l'environnement". C'est avec cet argument que les Vert’libéraux sont entrés en campagne, ce matin, en vue des élections fédérales de 2015. Si les sondages le disent en perte de vitesse, le parti veut croire à sa capacité de rebond avec trois thèmes-clé pour ces fédérales: finances rigoureuses, sortie du nucléaire et mariage homosexuel.

L'interview de Laurent Seydoux, vice-président des Verts’libéraux suisses.


Depuis 1972, 26 secondes (en comptant celle du 30 juin) ont été rajoutées. [Keystone]

Depuis 1972, 26 secondes (en comptant celle du 30 juin) ont été rajoutées. [Keystone]

La nuit prochaine sera un peu plus longue que d'habitude, plus longue d'une seconde précisément, juste avant le top de deux heures de matin en Suisse. Une seconde, c'est juste assez pour remettre à l'heure les horloges atomiques, référence du temps mondial, mais c'est trop précis par rapport au cycle naturel de la Terre.

L'interview de Daniel Gambis, directeur du Service International de la Rotation de la Terre, à Paris.