Juin 2013
LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
1234567

En Ligne Directe

Renaud Malik
du lundi au vendredi de 8h à 8h30

lundi 24 juin 2013

Brésil: le Mondial est-il un cadeau empoisonné?
Des dizaines de milliers de personnes ont encore défilé ce week-end dans plusieurs villes brésiliennes afin d'appeler le gouvernement à mettre l'accent sur l'amélioration des services publics et à la lutte contre la corruption. [Marcelo Sayão - EPA - Keystone]

Des dizaines de milliers de personnes ont encore défilé ce week-end dans plusieurs villes brésiliennes afin d'appeler le gouvernement à mettre l'accent sur l'amélioration des services publics et à la lutte contre la corruption. [Marcelo Sayão - EPA - Keystone]

Le Brésil, pays du foot. C'est sans doute vrai lorsqu'on jette un oeil au palmarès de l'équipe nationale et à la ferveur populaire - intacte - pour ce sport. Mais le mythe ballon rond est bien égratigné depuis que les dépenses liées à la Coupe des Confédérations et à la Coupe du Monde 2014 alimentent le mécontentement populaire. Une colère dirigée essentiellement contre le prix et la qualité des transports en commun, contre la classe politique et la corruption.

L'amour du jeu reste fort dans ce pays d'Amérique du sud : selon un sondage publié samedi dans la presse brésilienne, l'organisation de la Coupe du monde l'an prochain n'est pas encore remise en cause : deux tiers des personnes interrogées soutiennent le grand raout du football.

Les pays émergents ont-ils raison d'organiser de grands événements sportifs ? Ou devraient-ils tout miser sur les services publics, l'éducation et la santé ?