Juin 2013
LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
1234567

En Ligne Directe

Renaud Malik
du lundi au vendredi de 8h à 8h30

jeudi 20 juin 2013

Faut-il interdire la gifle et la fessée?
Les punitions non-corporelles peuvent parfois être aussi, voire plus violentes qu'une simple fessée. [ia_64 - Fotolia]

Les punitions non-corporelles peuvent parfois être aussi, voire plus violentes qu'une simple fessée. [ia_64 - Fotolia]

Une vidéo de 30 secondes fait beaucoup parler d'elle cette semaine: on y voit un enfant giflé par sa mère parce qu'il fait du bruit alors qu'elle est en train de téléphoner. La même scène est ensuite rejouée, au ralenti, pour bien montrer la violence du geste. Ce spot, c'est celui d'une campagne qui sera lancée officiellement en France ce samedi. Objectif: montrer aux parents que tout geste de violence physique envers un enfant peut avoir des conséquences sur sa santé physique et psychologique. La fondation à l'origine de la campagne va même plus loin, et demande l'interdiction dans la loi des gifles et des fessées.

Un discours qu'on entend également en Suisse. D'ailleurs au mois de mars, une motion socialiste a même été déposée au Conseil national en faveur d'une éducation non-violente. Le texte n'a pas encore été débattu au Parlement, mais il est clair que le débat sera vif car en Suisse, beaucoup considèrent que les châtiments corporels ont du bon. Pour preuve, ce sondage de 2007 qui nous apprenait que 68% des Suisses étaient en faveur de la fessée ou de la gifle.

Alors, pensez-vous qu'il soit justifié d'interdire ces pratiques?

Gifler un enfant, est-ce de la maltraitance?