Juin 2013
LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
1234567

En Ligne Directe

Renaud Malik
du lundi au vendredi de 8h à 8h30

mercredi 5 juin 2013

Diplomatie: la Suisse sait-elle encore défendre ses intérêts?
Pourquoi le président américain reçoit-il les dirigeants du Malawi ou de Singapour mais jamais un Conseiller fédéral? [Steve Allen - Jupiterimages]

Pourquoi le président américain reçoit-il les dirigeants du Malawi ou de Singapour mais jamais un Conseiller fédéral? [Steve Allen - Jupiterimages]

Dans la nuit de dimanche à lundi, l'ambassadeur de Suisse à l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) se faisait arrêter en état d'ivresse après une course-poursuite avec la police parisienne. En plus de donner une piètre image de notre diplomatie à l'étranger, cet événement intervient à un moment particulièrement délicat, puisque l’ambassadeur en question négociait avec l’OCDE un standard international pour l’échange automatique d’informations. Un dossier sur lequel on reproche souvent à nos représentants de céder trop facilement aux pressions. Notre correspondant à Washington faisait quant à lui remarquer dans la séquence Signature de lundi matin que le Président américain avait reçu à la Maison-Blanche les dirigeants du Malawi ou de Singapour, mais jamais un conseiller fédéral.

La Suisse aurait-elle donc perdu toute influence? Selon vous, les diplomates suisses sont-ils encore à la hauteur?