Devine qui vient dîner

Quand l’art contemporain parle de la maladie

Jeudi, 23 septembre 2010 à 20:03

Détail de l'affiche de l'exposition "Des seins à dessein" à l'Espace Arlaud à Lausanne. [espace arlaud]

Détail de l'affiche de l'exposition "Des seins à dessein" à l'Espace Arlaud à Lausanne. [espace arlaud]

Fabrice Gygi a apporté sa contribution à l’exposition d’artistes contemporains "Des seins à dessein" en faveur des femmes atteintes du cancer du sein.

Marie-Christine Gailloud-Matthieu, spécialiste en chirurgie plastique et reconstructive, est commissaire de cette exposition.

Fabrice Gygi est aujourd’hui considéré comme l’un des artistes contemporains les plus importants de Suisse. Né à Genève en 1965, il enseigne à l’ECAL, présente ses réalisations dans le monde entier et, en 2009, était l'un des deux représentants officiels de la Suisse à la 53ème Biennale artistique internationale de Venise.

Il est l’un des trente artistes qui ont apporté leur contribution à "Des seins à dessein", 2e exposition d’artistes contemporains qui se mobilisent en faveur du Fonds "Francine Delacrétaz pour les femmes atteintes du cancer du sein".

Par la peinture, le dessin, la photo, la vidéo ou le bijou, il n’y est pas tant question de la maladie elle-même que de la féminité et ses attributs, de la symbolique et de l’intégrité du corps, de la question de la perte et de la mutilation, de l’intimité blessée.

Marie-Christine Gailloud-Matthieu, son invitée, médecin spécialiste en chirurgie plastique et reconstructive, est à l’origine de la création de ce Fonds, elle est aussi commissaire de cette exposition.

  • "Des seins à dessein", Espace Arlaud, Lausanne, jusqu'au 21 novembre 2010
  • "GHoST", performance de Massimo Furlan, dans le cadre de la Nuit des Musées, samedi 25 septembre 2010