Haïti, la vie après le séisme

Aventures d'une reconstruction

Jeudi, 12 janvier 2012 à 00:00

Le 25 janvier 2010, Rodner Princivil, agé de 10 ans, aide à la construction du camp où il vit avec sa famille depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010. [Carlos Barria - Reuters]

Le 12 janvier 2010 quand, pendant 37 secondes, la terre a tremblé dans Port-au-Prince, le monde a pensé qu'il s'agissait du dernier chapitre d'un long roman haïtien aux tragédies reconduites. Suite à cette catastrophe, les Suisses ont été particulièrement généreux. Plus de 65 millions de francs ont été récoltés par la Chaîne du Bonheur. Engagée dans cette collecte massive, la Radio Suisse Romande souhaite  suivre pas à pas l'évolution des projets, le long terme de la reconstruction.

Haïti n'est pas seulement un lambeau de terre en Atlantique voué au drame. C'est aussi et surtout, le lieu même d'une émancipation contre l'esclavage, d'une indépendance conquise en 1804 et d'une culture parmi les plus riches du continent américain. Et à chaque fois qu'il se rend en Haïti, le voyageur est stupéfait par la parole haïtienne, le sens du burlesque et l'intelligence d'un peuple entré depuis toujours en résistance.

Depuis plus de vingt ans, la Radio Suisse Romande a exploré pourtant la destinée d'Haïti. Avec constance et passion.

En août 2010, Cyril Dépraz et Arnaud Robert se sont rendus à Port-au-Prince et dans les provinces haïtiennes. Au travers des émissions "Un Dromadaire Sur l'Epaule", "De Quoi J'Me Mêle" et "Hautes Fréquences", ils ont présenté une série de reportages sur l'état du pays, huit mois après le séisme. Dans cette deuxième phase de la reconstruction, qui succèdait à l'urgence absolue, tous les défis se posaient. Le cadastre lacunaire, les stratégies des ONG, la suffisance alimentaire d'un pays érodé. Et puis ce quotidien qui, pour tous les Haïtiens, se questionnait sans cesse. Le 12 janvier 2011, La 1ère proposait une journée infléchie aux couleurs haïtiennes.

Le 12 janvier 2012, de 19h à 21h, Arnaud Robert en direct de Port-au-Prince et Cyril Dépraz depuis Lausanne vous invitent à voir comment ce pays se reconstruit, quels sont ses espoirs et ses victoires.

Haïti, un dieu pour trois

Dimanche, 05 septembre 2010 à 20:00

Le 12 janvier 2010, quelques minutes après le séisme qui a dévasté Port-au-Prince et le sud d’Haïti, des milliers de rescapés ont levé les bras au ciel pour invoquer Jésus. Huit mois après la catastrophe, comment les relations entre les trois grandes pratiques religieuses d’Haïti se sont-elles redessinées? 

A l’extérieur d’Haïti comme en son sein, le sentiment d’une faute commise, que le tremblement de terre sanctionne, s’est largement diffusé. Laccusation du pasteur américain Pat Robertson, qui mettait en parallèle la pratique du culte vodou et la catastrophe naturelle, a connu quelque retentissement dans un pays encore divisé entre des racines africaines et européennes.

Cyril Dépraz et Arnaud Robert ont rencontré en Haïti des acteurs du protestantisme, du catholicisme et du vodou. Ils sont allés voir dans les lieux de culte, parfois informels, qui jalonnent une capitale encore en état d’urgence.

Face au pasteur évangélique Chavannes Jeune, par ailleurs candidat aux élections présidentielles, ils ont voulu comprendre comment les cultes protestants ne cessent de conquérir du terrain depuis les années 50, en Haïti. Et de quel ressort relève la rivalité historique vis-à-vis de la religion vodou.

Avec le houngan Max Beauvoir, il s’agit de saisir de quelle manière un prêtre vaudou prend distance avec l’interprétation métaphysique du séisme. Et en compagnie du sociologue Laënnec Hurbon, c’est la permanence des antagonismes mais aussi la complémentarité fondamentale des trois pratiques qui surgissent.

Entre ce nouveau marché des humanitaires pieux, cette guerre larvée qui oppose les différents visages de l’identité haïtienne et une espèce de nomadisme de la foi qui caractérise depuis deux siècles le peuple caraïbe, "Hautes Fréquences" part à la rencontre d’un peuple qui oscille entre le sentiment d’être élu ou maudit.

En savoir plus...

Topographie

Une carte interactive d'Haïti avec les projets de la Chaîne du Bonheur suivis par La 1ère

Retrouvez les projets de la Chaîne du Bonheur suivis par La Première.