Modifié le 11 juillet 2018

Les contrôleurs aériens de Genève, Sion et Berne ont déposé un préavis de grève

Les contrôleurs aériens sont prêts à débrayer si la direction de Skyguide n'écoute pas leurs revendications.
Les contrôleurs aériens de Genève, Sion et Berne ont déposé un préavis de grève Forum / 1 min. / le 10 juillet 2018
Skycontrol, le syndicat majoritaire des contrôleurs aériens de Skyguide, a déposé mardi matin un préavis de grève reconductible dès le 23 juillet. Les aéroports de Genève, Sion, Berne et Lugano pourraient être concernés.

La grève doit débuter le lundi 23 juillet. Elle durera de 06h00 à 10h00 ce jour-là. Les jours suivants, le mouvement ira "crescendo", promet Skycontrol. La grève s'étendra à 8 heures le mardi 24 juillet, puis à 18h30 le mercredi 25 juillet.

Les employés dénoncent la convention collective de travail (CCT) proposée par leur employeur. Skycontrol, qui évoque "une mascarade", annonce que sans réaction de la direction de Skyguide, la mesure sera reconduite.

50 vols concernés par jour

Selon le syndicat majoritaire, entre retards et annulations, une cinquantaine de vols seront touchés par jour, sans compter les vols qui doivent survoler la Suisse.

Le Temps précise les revendications des employés: 125 jours de repos annuels et une augmentation annuelle de salaire de 1,8% depuis 2017 et pendant 3 ans. L'augmentation salariale pourrait cependant être compensée par une hausse du nombre de jours de repos.

L'aéroport de Zurich devrait éviter les perturbations, les contrôleurs aériens ayant accepté la proposition de leur direction.

>> L'interview de Maximilien Turrettini, président de Skycontrol, dans Forum:

Des ordinateurs dans les locaux de Skyguide à l'aéroport de Zurich.
Keystone
Forum - Publié le 10 juillet 2018

"C'est une prise d'otage des passagers"

Du côté de la direction de Genève-Aéroport, on déplore fermement ce préavis de grève. "Nous regrettons qu’une minorité de contrôleurs veut prendre en otage les passagers. Ils ne suivent ainsi pas la majorité de leurs collègues qui ont voté pour une CCT qui semblait être à la hauteur de leurs attentes", regrette le directeur André Schneider à la RTS.

Ce dernier assure que "toutes les mesures nécessaires" seront mises en place pour éviter des perturbations. "La grève des contrôleurs aériens à Marseille a montré qu'un débrayage pouvait avoir des impacts. Nous allons tout mettre en oeuvre avec Skyguide pour les atténuer."

>> L'interview d'André Schneider dans le 12h30:

mre

Publié le 10 juillet 2018 - Modifié le 11 juillet 2018