Modifié le 13 juin 2018

L'UDC dénonce le "copinage PDC" dans le scandale CarPostal

Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC-GE.
L’UDC dénonce le copinage du PDC dans les entreprises fédérales La Matinale / 2 min. / le 13 juin 2018
L'UDC a directement mis en cause mardi le rôle du PDC et de ses "réseaux de copinage" dans l'affaire CarPostal. En charge de ce dossier, la conseillère fédérale démocrate-chrétienne Doris Leuthard rejette ces accusations.

"Les réseaux de copinage PDC au sein de La Poste ont une large part de responsabilité dans les événements", a déploré l'UDC, en référence aux malversations comptables au sein de l'ex-régie fédérale et de CarPostal.

"C'est le PDC qui est en cause ici, dans la mesure où la conseillère fédérale responsable de ce dossier est PDC, tout comme le président du conseil d'administration (de La Poste Urs Schwaller)", a affirmé la vice-présidente de l'UDC Céline Amaudruz à la RTS, mercredi matin.

La conseillère nationale estime par ailleurs que La Poste doit se remettre en cause: "Le plus important à mon sens, c'est qu'au moment du renouvellement du conseil d'administration, qui doit se faire dans 14 jours, les questions de gouvernance soient posées."

A noter que l'UDC a déposé mardi une motion demandant aux personnes licenciées de rembourser pour chaque année de tricherie les salaires et bonus dépassant 200'000 francs.

>> Lire: La direction de CarPostal suspendue par le conseil d'administration de La Poste

Doris Leuthard déplore des "absurdités"

Certains adversaires du PDC se demandent si Urs Schwaller, ancien conseiller aux Etats, n'est pas "protégé" par sa carte de parti. Doris Leuthard se dit agacée par ces accusations: "Je serais heureuse si vous pouviez arrêter enfin avec ces absurdités", a-t-elle lâché lundi en conférence de presse.

Selon elle, il ne s'agit aucunement d'une affaire politique: "Aucun parti politique n'a eu d'influence sur ces malversations. Si vous voulez vraiment chercher des responsables qui ont manqué à leurs devoirs, vous verrez qu'ils ne sont pas membres du PDC", a-t-elle affirmé.

Urs Schwaller reconnaît des lacunes

De son côté, Urs Schwaller a récemment reconnu être passé à côté de certaines informations qui lui avaient été transmises avant que l’affaire n'éclate. Il doit désormais attendre les résultats des différentes enquêtes encore en cours, qui doivent clarifier son rôle dans cette affaire.

Thibaut Schaller/hend

Publié le 13 juin 2018 - Modifié le 13 juin 2018

Signaux d'alarme

Différents signaux d'alarme ont été lancés il y a six ans, notamment par le surveillant des prix Stefan Meierhans, révèlent les rapports d'enquête publiés lundi.

En 2012 et en 2013, il a émis plusieurs doutes sur la comptabilité de CarPostal au vue de certains bénéfices très élevés.

>> Les précisions dans La Matinale de la RTS: