Modifié le 13 avril 2018

L'agriculture bio progresse en Suisse, mais les Romands sont en retard

Le marché du bio grandit toujours plus
Le marché du bio grandit toujours plus 19h30 / 3 min. / le 12 avril 2018
Le bio continue sa progression. En 2017, près de 280 nouveaux producteurs ont obtenu le label "Bourgeon" de Bio Suisse. Le marché a aussi gagné du terrain, surtout en Suisse romande. Mais les producteurs alémaniques restent en avance.

Sur les 279 nouveaux producteurs bio, 42 se trouvent dans le canton de Vaud, 16 dans le canton de Fribourg et 14 dans le Jura, a affirmé jeudi l'organisation Bio Suisse.

Si la consommation de bio a particulièrement progressé en Suisse romande, côté producteurs, les Suisses allemands restent devant, à l'exception du Valais, qui se situe au-dessus de la moyenne suisse de 13,5% de la surface agricole utile (SAU). Le canton des Grisons est - loin devant les autres cantons - le champion suisse du bio, qui représente 62,6% de sa SAU et 55% de ses exploitations.

Seize communes 100% bio

Seize communes du pays ne produisent que du bio. Six d'entre elles se trouvent dans les Grisons, quatre dans le Tessin, trois en Suisse romande (Cologny, à Genève, Morlon, dans le canton de Fribourg, et Préverenges, dans le canton de Vaud), une dans le Haut-Valais (Zwischbergen) et notons encore Interlaken, dans le canton de Berne. Parmi ces seize communes, cinq ne comptent toutefois qu'une seule exploitation agricole.

>> La carte du bio par commune en pourcent de la surface agricole utile:

Les brebis laitières reines du bio

Les agriculteurs qui se consacrent le plus au bio élèvent les brebis laitières (73%). Mais leur nombre est toutefois restreint puisque l'on dénombre (en 2016) 9478 brebis bio, sur un total de 12'909. Soit bien moins que les 845'374 poules bio qui ne représentent, elles, que 7,8% des poules en Suisse.

Les producteurs de betteraves, cultivées presque essentiellement pour produire du sucre, ne se tournent que rarement vers le bio (0.1%)

30 à 40% du bio est importé

Selon Pascal Olivier, responsable romand de Bio Suisse, 30 à 40% du bio consommé en Suisse est importé. Mais cette part serait en baisse, selon lui, grâce à la conversion au bio des agriculteurs helvétiques.

L'objectif de Bio Suisse est de passer de 13% de fermes bio à 25% en 2025. Un objectif ambitieux, si l'on considère l'évolution du bio depuis 1990:

Feriel Mestiri

Publié le 12 avril 2018 - Modifié le 13 avril 2018

Trois quarts du chiffre d'affaires du bio réalisés par Coop et Migros

Selon Bio Suisse, le marché du bio a également poursuivi sa progression en 2017. Il a crû de 8,1%, contre 7,8% en 2016. Le chiffre d'affaires des denrées bio s'est élevé à 2,7 milliards de francs, dont les trois quarts ont été réalisés par Coop et Migros. La vente directe a généré 144 millions de francs, soit 9,1% de plus qu'en 2016.

Le bio a conquis 9% des parts de marché, un chiffre en hausse dans toutes les régions du pays, mais particulièrement en Suisse romande. Dans cette région, le bio représente désormais 8,8% des parts de marché. En Suisse alémanique il atteint 9,1%, au Tessin 7,8%.

En moyenne, chaque habitant a dépensé 320 francs pour des produits bio (299 francs en 2016). (ats)