Modifié le 06 avril 2018

Jusqu'à 29'200 Suisses victimes du détournement de données Facebook

Facebook a annoncé que 87 millions d'utilisateurs dans le monde seraient concernés par le détournement de données.
Facebook a annoncé que 87 millions d'utilisateurs dans le monde seraient concernés par le détournement de données. [Dado Ruvic - Reuters]
Le détournement de données d'utilisateurs Facebook par la firme britannique Cambridge Analytica pourrait concerner au maximum 29'198 utilisateurs suisses, indique jeudi le Blick.

Ce chiffre a été estimé par les équipes du réseau social pour la Suisse, selon le média alémanique. Facebook avait annoncé mercredi que les données de 87 millions d'utilisateurs dans le monde pourraient être concernées.

>> Lire aussi: Facebook aurait partagé les données de 87 millions de ses utilisateurs

Une application incriminée

Pour être victime de ce détournement, il suffisait d'avoir parmi ses amis Facebook une personne ayant téléchargé une application de test de personnalité appelé "This is your Digital Life".  Cette dernière a ainsi récolté les données de ses utilisateurs, mais également celles de tous leurs contacts et les a revendues à la firme britannique Cambridge Analytica.

Moins de 200'000 personnes ont installé cette application dans le monde, dont seulement six en Suisse en 2013, selon le Blick.  D'autres utilisateurs ont cependant pu être impactés par des contacts habitant à l'étranger. Le réseau social ne précise pas qui sont ces utilisateurs ni dans quel but leurs données ont été récupérées.

L'utilisation des données d'utilisateurs suisses pour manipuler les élections semble peu probable, comme le montrait le 22 mars passé une enquête de la RTS.

>> Lire aussi: Pourquoi le scandale Cambridge Analytica est peu probable en Suisse

Fin mars, le préposé valaisan à la sécurité des données se disait prêt, sur le plateau d'Infrarouge de la RTS, à porter plainte contre le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg:

Mouna Hussain

Publié le 05 avril 2018 - Modifié le 06 avril 2018