Modifié le 13 mars 2018

Avec 230 morts, les routes suisses ont davantage tué l'an passé

Une rue bloquée dans le centre de Genève après un accident en juillet 2017.
Le nombre d'accidents graves continue de baisser, sauf pour les deux-roues Le 12h30 / 1 min. / le 13 mars 2018
L'an dernier, 230 personnes ont perdu la vie sur les routes suisses, soit 14 de plus qu'en 2016. Cyclistes et motocyclistes ont été davantage victimes d'accidents mortels, contrairement aux piétons.

Malgré la hausse du nombre de morts sur les routes en 2017, les chiffres ont sensiblement diminué depuis 2013, a fait savoir l'Office fédéral des routes (Ofrou) mardi. En 2013, on comptait 269 victimes d'accidents mortels, soit 39 de plus que l'an passé.

La tendance est également à la baisse concernant le nombre de blessés graves, qui a passé de 4129 en 2013 à 3654 en 2017. Pour l'Ofrou, cette évolution confirme l'efficacité des mesures de sécurité routière.

L'an dernier, 78 passagers de voitures ont été victimes d'un accident mortel, soit 3 de plus qu'en 2016. Les autres principales victimes sont les motocyclistes (51 décès), avec 8 décès supplémentaires par rapport à un an plus tôt, et les piétons (47, contre 50 en 2016).

Chez les cyclistes, le nombre de tués ne montre toujours pas de signes d'accalmie: 30 amateurs de la petite reine ont péri sur les routes (+6).

Hausse des blessés dans le Jura

Parallèlement à l'Ofrou, les cantons du Jura et de Genève ont présenté mardi leur bilan annuel de la circulation routière.

La police jurassienne a constaté une diminution de 9% du nombre d'accident par rapport à 2016: 295 l'an dernier, contre 323 un an plus tôt. Cette baisse concerne tant les routes dans et hors des localités, alors que le parc automobile du canton s'est agrandi.

La police jurassienne s'est également réjouie de la diminution du nombre d'accidents imputables à une conduite en état d'ivresse. Elle en a constaté 33, contre 41 en 2016.

Une seule personne est décédée sur les routes jurassiennes en 2017, contre 5 en 2016. En revanche, le nombre de blessés, 174 l'an passé, a augmenté de 7% par rapport à un an plus tôt.

Diminution depuis 2 ans à Genève

A Genève, le canton note une légère baisse du nombre d'accidents de la route par rapport à 2016 et 2015. Ceux-ci sont passés de 3382 à 3278, soit une diminution de 3%, qui touche tant les accidents avec ou sans blessés.

La tendance se retrouve donc à nouveau à la baisse, après une augmentation constante observée entre 2011 et 2015.

Comme un an plus tôt, onze personnes, dont six piétons, ont perdu la vie dans des accidents de la route à Genève. Ceux-ci ont également fait l'an passé 312 blessés graves, dont 159 motocyclistes, et 942 blessés légers.

La police genevoise relève que de nombreux accidents avec blessés se produisent le vendredi. Le dimanche reste le jour de la semaine le plus épargné.

>> Ecouter l'entretien avec Patrick Pulh, chef de la police routière genevoise:

Patrick Pulh, chef de la police routière genevoise.
Salvatore Di Nolfi - Keystone
Le 12h30 - Publié le 13 mars 2018

vtom avec ats

Publié le 13 mars 2018 - Modifié le 13 mars 2018