Modifié le 08 mars 2018

Des centaines de femmes manifestent à Berne pour obtenir l'égalité salariale

Manifestation à Berne pour l'égalité des salaires
Manifestation à Berne pour l'égalité des salaires L'actu en vidéo / 1 min. / le 08 mars 2018
A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, quelque 500 manifestantes ont réclamé l'égalité salariale jeudi à Berne. Une pétition visant à mieux les protéger a été déposée.

Plusieurs manifestantes ont critiqué la récente décision du Conseil des Etats de renvoyer en commission un projet visant à imposer la transparence salariale aux entreprises. "Inacceptable, même illégale", selon les oratrices.

L'égalité des sexes est ancrée dans la Constitution depuis près de 40 ans, ont-elles souligné, en scandant: "Egalité salariale. Point. Final". Un slogan repris par les manifestants, femmes et hommes. Membre du comité directeur d'Unia, Corinne Schärer a rappelé que "l'égalité salariale est un mandat constitutionnel, pas un cadeau fait aux femmes!"

A travers tout le pays, des milliers de personnes ont protesté contre "les manœuvres dilatoires du monde politique", et le mépris des droits des femmes. "Les politiciennes et politiciens bourgeois ainsi que le patronat piétinent les droits des femmes", tonne le syndicat, qui a parallèlement mené des actions dans les entreprises.

ats/pym

Publié le 08 mars 2018 - Modifié le 08 mars 2018

Requérantes d'asile

A côté de l'égalité salariale, la Journée des droits des femmes jeudi en Suisse a été l'occasion de s'inquiéter des requérantes d'asile qui ont subi des violences sexuelles dans leur pays d'origine ou en exil. Une pétition visant à mieux les protéger a été déposée.

Muni de plus de 8000 signatures, le texte du collectif "Appel d'elles" a été remis à la Chancellerie fédérale. Un choeur de militantes a ensuite entonné une chanson à l'attention de la ministre de la justice Simonetta Sommaruga. Le collectif souhaite être reçu par la conseillère fédérale pour débattre de la question.

300 personnes à Genève

A Genève, près de 300 personnes se sont rassemblées jeudi en fin d'après-midi à l'occasion de cette Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Là aussi, les participants ont exigé l'égalité salariale entre femmes et hommes.

La cause des femmes n'est pas une cause entendue, mais pas non plus une cause perdue, a lancé une oratrice sous la statue des dames Helvetia et Geneva du Jardin Anglais. Elle a appelé à la mobilisation et à une nouvelle grève des femmes le 14 juin 2019.