Modifié le 31 décembre 2017

La tendance à la délocalisation va s'inverser, selon le chef d'ABB

Peter Voser, président du groupe industriel zurichois ABB.
Peter Voser, président du groupe industriel zurichois ABB. [Ennio Leanza - Keystone]
La tendance de ces dernières années à délocaliser la production vers les pays à bas coûts va s'inverser, estime le président du groupe industriel zurichois ABB Peter Voser. Ce changement profitera à la Suisse.

La transformation numérique implique que les produits sont de plus en plus adaptés aux clients individuels, explique Peter Voser dans une interview publiée dimanche par la NZZ am Sonntag. Ce changement va profiter à l'Europe, y compris à la Suisse, qui a perdu de nombreux emplois dans le secteur industriel en 2017.

Petites séries

ABB a augmenté sa productivité d'environ 30% dans une usine de Mannheim (D), ce qui lui a permis de produire de petites séries de moins de 100 unités in situ, indique le dirigeant. Cette performance n'a été possible que grâce aux robots, qui sont à leur tour programmés par des travailleurs qualifiés.

Peter Voser se dit convaincu que les robots n'augmentent pas seulement la productivité, mais qu'ils ont également un impact positif sur l'emploi. Les pays qui utilisent un nombre particulièrement élevé de robots ont un taux de chômage très bas, remarque-t-il.

ats/jc

Publié le 31 décembre 2017 - Modifié le 31 décembre 2017