Modifié le 16 novembre 2017

Les panneaux autoroutiers doivent rester monolingues sauf à Biel/Bienne

Un panneau indique la sortie de Bielé-Bienne de l'autoroute A5 dans un tunnel.
Un panneau indique la sortie de Biel-Bienne de l'autoroute A5 dans un tunnel. [Keystone]
Pour le Conseil fédéral, les indications de lieu sur les panneaux des autoroutes doivent rester monolingues. Seule l'inscription "Biel/Bienne" peut faire exception.

Le conseiller national Manfred Bühler (UDC/BE) s'est ému que les noms des jonctions de la branche est du contournement autoroutier de Bienne ne sont affichés qu'en allemand alors que la ville compte plus de 40% de francophones. Dans une motion, il propose d'autoriser la signalisation en deux langues dans les localités bilingues ou comptant une minorité linguistique d'au moins 30%.

>> Lire: L'absence de panneaux en français sur le contournement de Bienne irrite

L’exception biennoise

Le droit actuel n’autorise l'inscription des noms de localités en plusieurs langues que sur les panneaux de localité. L'inscription "Biel/Bienne" sur le réseau autoroutier est une exception.

Le Conseil fédéral compte en rester là, explique-t-il jeudi. Selon lui, une double dénomination des localités sur les panneaux constituerait un défi pour des raisons de place. La lisibilité en pâtirait. De plus, des panneaux en deux langues pourraient désorienter les conducteurs ne connaissant pas les lieux, ce qui aurait un impact négatif sur la sécurité routière.

ats/pym

Publié le 16 novembre 2017 - Modifié le 16 novembre 2017