Publié le 03 octobre 2017

Lancement d'une initiative populaire contre l'expérimentation animale

Une souris utilisée dans un laboratoire pratiquant l'expérimentation animale.
Une souris utilisée dans un laboratoire pratiquant l'expérimentation animale. [Robert F. Bukaty - AP Photo - Keystone]
Une initiative populaire pour l'interdiction de l'expérimentation animale a été lancée mardi. Les initiants ont jusqu'au 3 avril 2019 pour récolter les 100'000 signatures nécessaires, selon la Feuille fédérale.

L'initiative "Oui à l'interdiction de l'expérimentation animale et humaine - Oui aux approches de recherche qui favorisent la sécurité et le progrès" précise que l'expérimentation animale est considérée comme un mauvais traitement infligé aux animaux et peut constituer un crime.

Une utilisation ne serait admise que si elle est dans l'intérêt global et prépondérant du sujet concerné.

Importation et exportation aussi visées

En cas d'acception du texte, l'interdiction de l'expérimentation animale, le commerce, l'importation et l'exportation de produits faisant l'objet directement ou indirectement d'une telle pratique seraient prohibés.

Cela ne vaudrait toutefois pas pour les produits déjà existants qui ne font plus l'objet d'aucune expérimentation animale.

Les approches substitutives sans vivisection devraient bénéficier d'aides publiques au moins équivalentes à celles dont bénéficiait précédemment l'expérimentation animale, précise le texte.

ats/sey

Publié le 03 octobre 2017