Modifié le 03 octobre 2017

Une initiative veut rendre le Parlement indépendant des caisses maladie

Une initiative populaire demande à ce que les élus fédéraux ne puissent plus être liés aux assureurs.
Une initiative populaire demande l'indépendance du Parlement vis-à-vis des caisses maladie La Matinale / 1 min. / le 03 octobre 2017
Une initiative populaire, dont le contenu définitif est publié mardi dans la Feuille fédérale, veut limiter l'influence du lobby des caisses maladie sous la Coupole en interdisant aux élus d'exercer tout mandat pour des assureurs.

Le texte, dont la RTS s'est procuré la version définitive, est soutenu par plusieurs responsables cantonaux en charge de la santé.

Il interdit aux 246 élus fédéraux de siéger dans l’organe d’administration, de direction ou de surveillance d’un assureur. Les élus n'ont pas non plus le droit d'empocher une rémunération de la part de ces sociétés "sous quelque forme que ce soit", précise l'initiative. En cas de violation grave de ce dernier alinéa, les élus devront tout simplement quitter le Parlement.

En cas d'acceptation par le peuple de cette initiative, les parlementaires liés aux assureurs auront un délai de six mois pour se mettre à jour, sans quoi ils seront forcés de démissionner.

Une deuxième initiative

Ce texte veut clairement limiter l'influence du lobby des caisses maladie sous la coupole. Une influence qui, selon les auteurs de l'initiative, empêche toute réforme du système de santé.

Il complète une autre initiative populaire, présentée vendredi dernier, qui veut, elle, donner plus de liberté aux cantons dans la gestion et l’organisation du système d’assurance. Un tir groupé pour tenter de freiner, à terme, la hausse des primes maladie.

>> Lire aussi: Une initiative pour que les cantons soient libres de fixer les primes maladie

Pietro Bugnon/jvia

Publié le 03 octobre 2017 - Modifié le 03 octobre 2017