Modifié le 03 octobre 2017

Simonetta Sommaruga veut consolider le partenariat migratoire avec Tunis

Simonetta Sommaruga en visite à Tunis, ici au centre de Terre d'Asile Tunisie, le lundi 2 octobre 2017.
Simonetta Sommaruga en visite à Tunis, ici au centre de Terre d'Asile Tunisie, le lundi 2 octobre 2017. [Anthony Anex - Keystone]
Arrivée lundi à Tunis pour une visite de deux jours, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga entend mieux appréhender les défis de la crise migratoire. La Tunisie est en effet une zone de transit importante pour les migrants.

Partant du constat qu'il faut continuer de gérer cette crise en amont, la cheffe du Département fédéral de justice et police va renforcer le partenariat, vieux de cinq ans, avec les autorités tunisiennes.

Dans la foulée de la révolution de jasmin en Tunisie (fin 2010 - début 2011), plusieurs milliers de Tunisiens avaient déposé une demande d'asile en Suisse. Un programme de coopération avait été mis sur pied par la Confédération.

Une loi sur l'asile bientôt mise sur pied

Selon Romain Darbellay, directeur de coopération à l'ambassade de Suisse à Tunis, "la Suisse appuie ici principalement les efforts visant à améliorer la capacité de l'Etat tunisien à gérer la migration, notamment en aidant très activement à la mise sur pied d'une loi sur l'asile qui devrait être bientôt ratifiée par le parlement, dotant ainsi la Tunisie d'une loi moderne", a-t-il expliqué lundi à l'ats.

ats/duva

Publié le 02 octobre 2017 - Modifié le 03 octobre 2017

Stratégie de coopération 2017-2020

Mardi, Simonetta Sommaruga doit rencontrer plusieurs ONG et organisations internationales basées en Tunisie, mais actives sur le terrain voisin, en Libye.

Elle s'entretiendra également avec le ministre tunisien de l'intérieur, Lotfi Brahem, et celui des affaires étrangères, Khemales Jhinaoui. A l'issue de ces réunions sera officiellement lancée la stratégie de coopération suisse en Tunisie pour la période 2017-2020.