Modifié le 14 août 2017

Trois agents du renseignement suisse seraient sous enquête en Allemagne

La justice allemande reproche à l'espion présumé d'avoir travaillé pour un service de renseignement étranger durant plus de cinq ans.
La justice allemande reproche à l'espion présumé d'avoir travaillé pour un service de renseignement étranger durant plus de cinq ans. [Friedemann Vogel - Keystone]
Trois agents du Service de renseignement de la Confédération (SRC) feraient l'objet d'une enquête du Ministère public fédéral allemand dans le cadre de l'affaire de Daniel M., révèle dimanche la Süddeutsche Zeitung.

Depuis début août, trois collaborateurs du SRC feraient l'objet d'une enquête fédérale allemande. Ils seraient soupçonnés d'activités secrètes de renseignement, en lien avec l'affaire de Daniel M., l'espion suisse présumé qui aurait tenté de recruter une source d'information au sein de l'administration fiscale de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Des enquêtes très rares

Selon la Süddeutsche Zeitung, qui a investigué avec les chaînes de radio et télévision NDR et WDR, de telles enquêtes contre des services de renseignements occidentaux sont très rares en Allemagne. Cette information montre également le poids que le Ministère public allemand accorde à l'affaire de Daniel M.

Les personnes qui seraient actuellement sous enquête en Allemagne ne sont pas connues, mais il pourrait s'agir des donneurs d'ordre et des personnes de contact de Daniel M. au sein du SRC.

Daniel M. est en détention provisoire depuis trois mois à Mannheim.

ebz

Publié le 13 août 2017 - Modifié le 14 août 2017