Un paysan en train de traire ses vaches dans une installation moderne dans le canton de Soleure en 2005.

Quand le lait ne paie plus

Publié le 15 mai 2017 - Modifié le 17 mai 2017

Ces paysans qui ont abandonné la production de lait pour survivre

Face à la baisse du prix du lait, de nombreux paysans choisissent de se reconvertir pour trouver un débouché plus rentable. Biogaz, oeufs labellisés, vaches allaitantes ou création d'un fromage à tartiner; l'émission Couleurs locales est allée à la rencontre de cinq familles romandes qui ont osé le changement.

  • Un prix du lait qui ne cesse de baisser

    L'Union suisse des paysans (USP) évoque une situation "insoutenable" sur le marché du lait. Après un pic historique en 1990 (107 centimes par litre de lait en moyenne), le prix du lait à la production n’a pratiquement pas cessé de reculer, pour atteindre 58 centimes en mars 2017, selon les dernières données de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG).

     

    Si la quantité de lait produite est en hausse grâce à l'augmentation de la productivité, le nombre de vaches laitières est quant à lui en recul (575'800 unités,-1,3%), selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Signes de l’évolution des modes de production, les effectifs des laitières bio sont en hausse de 2% et le nombre des autres vaches (120'800 unités) s'accroît de 2%, notamment grâce aux vaches allaitantes et nourrices.

     

    La baisse des prix de produits laitiers sur les marchés internationaux sont les principaux facteurs à l'origine du recul du prix du lait en 2016, explique l'OFAG.

     

    >> Lire aussi: Les producteurs de lait manifestent pour des contrats de longue durée

  • Un millier de producteurs en moins chaque année

    En 2013, l'Union suisse des paysans relevait déjà que le nombre des producteurs de lait avait été presque divisé par deux au cours des vingt dernières années. Chaque année, un millier de producteurs arrêtent la production laitière, selon les chiffres des Producteurs suisses de lait (PSL).

    Le nombre de producteurs de lait en recul.
    Le nombre de producteurs de lait en recul. [Producteurs suisses de lait - DR]
     

    Une décision qui représente souvent un véritable chambardement pour ces familles.

    C'est aussi l'occasion de prendre un nouveau départ, comme le montrent les portraits de cinq familles qui ont changé leur ferme: biogaz, oeufs labellisés, vaches allaitantes, création d’un fromage à tartiner, autant de reconversions que d'aventures humaines (NB: le cinquième sujet sera publié le 16 mai).

     

    >> Lire aussi: Les exploitations agricoles sont toujours moins nombreuses en Suisse

  • Des chèvres plutôt que des vaches à Leysin (VD)

    La famille Perreten s'est lancée en 2011 dans l'élevage de chèvres et la production de fromage.

     

    Elevage de chèvres et production de fromage à Leysin (VD)
    L'actu en vidéo - Publié le 15 mai 2017
     

  • Reconversion dans la production d'oeufs à Céligny (GE)

    La famille Baudet s'est reconvertie dans les oeufs labellisés Genève Région-Terre Avenir, avec la construction d'une halle pour deux millions de francs à la clé.

     

    Une reconversion dans la production d'oeufs à Céligny (GE)
    L'actu en vidéo - Publié le 15 mai 2017
     

  • Elevage de veaux pour la boucherie à Torgon (VS)

    Les frères Mariaux ont fermé leur fromagerie pour se consacrer à l'élevage de veaux destinés à la boucherie à Torgon (VS).

     

    A Torgon (VS), ils ferment leur fromagerie pour élever des veaux de boucherie
    Info - Publié le 17 mai 2017
     

  • Elevage de porcs et biogaz à Chézard (NE)

    La famille Veuve s'est tournée vers les porcs, les cultures et le biogaz avec la construction d'une installation qui produit de l'électricité en collaboration avec Groupe E.

     

    Elevage de porcs, cultures et biogaz au lieu des vaches laitières à Chézard (NE)
    L'actu en vidéo - Publié le 15 mai 2017
     

  • Un fromage à tartiner bio à Juriens (VD)

    Quatre agriculteurs ont lancé le fromage Mont Tendre à Juriens (VD). L'idée est de maîtriser la chaîne de production de A à Z.

     

    Un fromage à tartiner bio à Juriens (VD)
    L'actu en vidéo - Publié le 15 mai 2017
     

  • Revoir le sujet de Temps Présent sur le malaise dans les campagnes

    Revoir le documentaire de Temps Présent sur ces paysans acculés au suicide en raison de la précarité de leur situation.

    Paysans en détresse
    Temps Présent - Publié le 15 mai 2017