Modifié le 07 mai 2017

L'Office fédéral de l'énergie accusé de financer le lobbyisme pro-éolien

Les turbines du Griessee (VS), le plus haut parc éolien d'Europe.
Les turbines du Griessee (VS), le plus haut parc éolien d'Europe. [Olivier Maire - Keystone]
L'Office fédéral de l'énergie (OFEN) essaie d'influencer l'opinion publique sur la question des éoliennes, affirment Le Matin dimanche et la SonntagsZeitung, qui se réfèrent à des documents obtenus par Paysage libre Suisse.

Cette association opposée à l'énergie éolienne souligne que la Confédération a versé quelque 7 millions de francs à l'association Suisse Eole depuis 2001. Celle-ci proposait notamment à l'OFEN en 2003 de "renforcer l'image positive de l'énergie éolienne avec des qualités comme 'bon marché', 'acceptable', 'rentable', 'beau'".

Plus problématique, Suisse Eole écrivait en 2013 qu'elle allait "envisager des mesures appropriées en coopération avec les développeurs de projets concernés", un an avant une votation à Neuchâtel sur cinq emplacements pour l'implantation d'éoliennes.

Couvrir 10% des besoins du pays

L'office se défend et dit faire très attention à ce que les activités de lobbyisme ne soient pas financées avec l'argent public. Des opposants dénoncent au contraire la méthode.

Le Conseil fédéral prévoit que, d’ici à 2050, l'énergie éolienne couvre jusqu’à 10% des besoins en électricité du pays, soit 50 fois plus qu’aujourd'hui. Jusqu'à 1000 nouvelles éoliennes seront nécessaires.

ats/kkub

Publié le 07 mai 2017 - Modifié le 07 mai 2017