Modifié le 28 avril 2017

Le permis d'élève conducteur pourrait à l'avenir être passé dès 17 ans

L’OFROU veut encourager les jeunes à accumuler plus d’expérience avant le permis
L’OFROU veut encourager les jeunes à accumuler plus d’expérience avant le permis 12h45 / 2 min. / le 28 avril 2017
Il devrait bientôt être possible d'obtenir le permis d'élève conducteur dès 17 ans. La formation devrait aussi être améliorée, simplifiée au niveau administratif et coûter moins cher, a annoncé vendredi l'OFROU.

Le Conseil fédéral a mis en consultation un projet en ce sens, a annoncé vendredi l'Office fédéral des routes (OFROU) lors d'une conférence de presse à Ittigen (BE). La révision vise à renforcer l'expérience pratique des jeunes conducteurs.

Dorénavant, les personnes de moins de 25 ans ne pourront passer l'examen pratique de conduite que si elles possèdent le permis d'élève conducteur depuis au moins douze mois et ont acquis de l'expérience pratique durant cette période.

Un seul cours complémentaire post-réussite du permis

Afin de maintenir à 18 ans l'âge minimal pour l'obtention du bleu, le permis d'élève conducteur pourra être passé dès l'âge de 17 ans révolus.

La période probatoire de trois ans suivant la réussite de l'examen pratique de conduite sera maintenue. Mais les nouveaux conducteurs ne devront plus suivre qu'un seul cours de formation complémentaire, durant les six premiers mois de la période de mise à l'essai.

>> Ecoutez le débat entre Thomas Birbaum, président des Jeunes PLR valaisans, et Romain Bourgeois, moniteur d'auto-école:

Auto-école permis de conduire élève conducteur moniteurs voiture jeunes conducteurs permis blanc
Forum - Publié le 28 avril 2017
 

ats/rens

Publié le 28 avril 2017 - Modifié le 28 avril 2017

Une formation trop chère pour les jeunes

La formation actuelle en deux phases a été introduite en 2005. Les expériences faites ces douze dernières années ont montré que cette procédure doit être améliorée, indique l'OFROU.

Parfois complexe, elle est aussi perçue comme trop chère par les jeunes. Et elle n'a pas encore eu jusqu'ici l'efficacité souhaitée en matière de prévention des accidents.