Modifié le 21 février 2017

La Suisse finance une série TV nigériane pour dissuader les migrants

Une scène lors du tournage de la série "The Missing Steps".
Une scène lors du tournage de la série "The Missing Steps". [SRF]
Une équipe de tournage nigériane est actuellement en Suisse pour réaliser une série qui doit dissuader les migrants de quitter leur pays, indique SRF. La Confédération finance l'opération.

La vie en Suisse est difficile. Le jeune Nigérian Joshua n'a pas obtenu l'asile et est sans-papiers. Il est pourchassé par la police et finalement renvoyé au Nigeria.

Cette histoire provient de la série de 13 épisodes "The Missing Steps" du réalisateur nigérian Charles Okafor, raconte l'émission Echo der Zeit. Il s'agit d'une coproduction entre la Suisse et le Nigeria dans le cadre du partenariat migratoire entre les deux pays. Le budget de 450'000 francs est financé par le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

"Montrer que la route est dangereuse"

"Nous voulons montrer que la route est dangereuse et que les chances d'obtenir l'asile sont très faibles. Et que la vie en tant que sans-papiers en Suisse n'est pas bonne", explique à SRF Lukas Rieder du SEM.

La démarche est critiquée par Amnesty suisse et l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés. Selon la chercheuse Jill Alpes, interrogée par Echo der Zeit, ce type de campagne a peu d'influence, car les migrants connaissent déjà les risques.

vtom

Publié le 21 février 2017 - Modifié le 21 février 2017

1106 demandes d'asile de Nigérians

L'an passé, 1106 demandes d'asile ont été déposées en Suisse par des Nigérians, soit 4,1% du total des 27'207 demandes, d'après les chiffres du SEM. Cela classe le Nigeria en 7e position des pays avec le plus de demandes d'asile.

Pas une première

En 2007, la Confédération avait déjà financé une vidéo qui ciblait les migrants camerounais.

On y voyait un jeune Camerounais expliquer à son père resté au pays que tout allait bien, qu'il s'était inscrit à l'Université, dormait chez des amis alors qu'il dormait sur le trottoir et mendiait.