Modifié le 18 novembre 2016

Le Tribunal fédéral confirme la détention d'un faux dentiste biennois

L'entrée du bâtiment du Tribunal fédéral à Lausanne.
L'entrée du bâtiment du Tribunal fédéral à Lausanne. [Christian Brun - Keystone]
Le technicien dentaire condamné à quatre ans et demi de prison pour s'être fait passer à Bienne (BE) pour un médecin-dentiste reste derrière les barreaux. Le Tribunal fédéral (TF) a refusé sa demande de mise en liberté.

Le Tribunal régional Jura bernois-Seeland avait ordonné la détention pour des motifs de sûreté de cet homme de 53 ans. Ce dernier a été reconnu coupable de lésions corporelles graves, de lésions corporelles simples et d'escroquerie par métier.

Mesures d'interdiction sans effet

En 2006, les autorités cantonales bernoises avaient prononcé deux mesures d'interdiction. Cela ne l'avait pas dissuadé de continuer à pratiquer comme dentiste de nombreuses années. Deux plaignantes n'avaient pas pu retenir leurs larmes lors d'une première audience devant le tribunal en octobre 2015.

Elles avaient décrit les douleurs permanentes et le calvaire qu'elles avaient enduré après avoir été traitées dans le cabinet du technicien dentaire. L'une d'entre elles a dit avoir subi 54 traitements pour réparer les dégâts dans sa bouche.

ats/mo

Publié le 18 novembre 2016 - Modifié le 18 novembre 2016