Modifié le 06 novembre 2016

Alpiq a essayé de vendre ses centrales nucléaires au groupe français EDF

Alpiq a voulu céder pour un franc symbolique ses centrales nucléaires à EDF
Alpiq a voulu céder pour un franc symbolique ses centrales nucléaires à EDF 19h30 / 2 min. / le 06 novembre 2016
La compagnie électrique Alpiq a essayé sans succès de céder ses centrales nucléaires de Gösgen (SO) et de Leibstadt (AG) au groupe français Electricité de France (EDF), rapporte la SonntagsZeitung.

La société française aurait refusé l'offre, car "EDF connaît déjà de nombreux problèmes dans l'énergie nucléaire", précise le journal dominical alémanique.

Jens Alder, président du conseil d'administration d'Alpiq, a déclaré que la compagnie électrique serait désormais prête à brader ses centrales nucléaires "à l'Etat, même pour un franc symbolique".

Alpiq estime qu'elle va encore perdre de l'argent avec ses centrales durant les dix prochaines années.

Sortie ou non du nucléaire

En outre, toujours selon la SonntagZeitung, Jens Alder se dit favorable à la sortie de la Suisse du nucléaire, alors qu'Alpiq est elle officiellement contre l'initiative soumise aux Suisses le 27 novembre.

Dans un communiqué, la compagnie déclare qu'elle subirait une perte de 2,5 milliards de francs en cas d'acceptation de l'initiative populaire.

>> Les précisions de Pascal Jeannerat:

Centrales nucléaires en Suisse: les explications de Pascal Jeannerat
12h45 - Publié le 06 novembre 2016
 

ats/fasl

Publié le 06 novembre 2016 - Modifié le 06 novembre 2016

De nouveaux emplois potentiels

Si l'énergie nucléaire était remplacée par des énergies renouvelables dans le cadre de l'initiative des Verts pour la sortie du nucléaire d'ici 2030, des milliers d'emplois seraient créés en Suisse, affirme une étude de la haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) pour la fondation suisse de l'énergie (SES), citée par Schweiz am Sonntag.

Mille trois cents places seraient en revanche supprimées dans les centrales nucléaires, ce qui donne un gain net de 5700 nouveaux emplois.