Publié le 26 octobre 2016

Vers un excédent de 2,2 milliards pour les comptes fédéraux en 2016

Vue sur le Palais fédéral.
Le Conseil fédéral estime que l'excédent des comptes fédéraux devrait atteindre 2,2 milliards en 2016. [Peter Klaunzer - Keystone]
Les comptes 2016 de la Confédération s'annoncent meilleurs que prévu. L'excédent attendu devrait se monter à 2,2 milliards de francs au lieu du déficit de 500 millions budgété, annonce le Conseil fédéral mercredi.

Cette embellie est surtout due aux versements anticipés de l'impôt fédéral direct. Sans les facteurs spéciaux, les comptes seraient équilibrés.

En extrapolant les chiffres de fin juin, le gouvernement avait annoncé il y a deux mois un excédent ordinaire de 1,7 milliard. L'estimation des dépenses reste inchangée, mais les recettes escomptées sont plus fortes.

Recettes extraordinaires

Les versements anticipés de l'impôt fédéral direct (IFD) sont en progression de 450 millions de francs en raison des taux d'intérêt négatifs. Les recettes de l'IFD devraient au final dépasser de 1,7 milliard le montant budgété. L'impôt anticipé devrait rapporter 300 millions de plus.

Les versements anticipés ne sont toutefois pas des recettes destinées à durer. Dès que les taux d'intérêt auront retrouvé un niveau normal, les recettes de l'IFD diminueront, estime le Conseil fédéral. Le plan financier table sur un retour des taux d'intérêt à court terme dans des valeurs positives en 2018.

ats/ebz

Publié le 26 octobre 2016

Dépenses stables

Les prévisions concernant les dépenses restent dans l'ensemble inchangées. Les crédits supplémentaires et les dépassements de crédits (1 milliard) sont compensés par 2 milliards de francs de diminution des dépenses. Ces dernières devraient ainsi être inférieures de 1 milliard au montant prévu au budget.

Les dépenses liées aux intérêts passifs ont reculé de 400 millions. Le niveau bas des taux d'intérêt engendre des agios élevés qui réduisent les charges dans le cadre de l'augmentation des emprunts.