Modifié le 12 septembre 2016

Le nombre de cas d'infection au virus Zika en Suisse passe à 41

Le virus Zika se transmet essentiellement par la piqûre du moustique Aedes, connu sous le nom de moustique-tigre.
Le virus Zike se transmet essentiellement par la piqûre du moustique Aedes, connu sous le nom de moustique-tigre. [Andre Penner - Keystone]
Durant la première semaine de septembre, quatre nouveaux cas d'infection par le virus Zika ont été signalés en Suisse. Le nombre total de cas enregistrés atteint 41, selon le dernier bulletin de l'OFSP publié lundi.

Au début du mois de septembre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait recommandé de maintenir l'urgence de santé publique déclarée le 1er février 2016. Des épidémies continuent d'être identifiées dans de nouvelles régions comme Singapour ou la Guinée-Bissau.

Le virus Zika se transmet par certains moustiques et est aussi sexuellement transmissible. Une obligation de déclaration de l'infection a été introduite en Suisse début mars.

Recommandations pour les voyageurs

Pour les personnes qui souhaitent se rendre dans les pays où il sévit, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande en premier lieu de se protéger contre les piqûres de moustique. Quant aux femmes enceintes, elles devraient renoncer à voyager dans les zones à risque.

La contamination par le virus est en général sans conséquences, mais il peut parfois entraîner des complications neurologiques. Chez les femmes enceintes, Zika peut provoquer une microcéphalie du bébé qui crée d'importants problèmes de développement.

ats/grin

Publié le 12 septembre 2016 - Modifié le 12 septembre 2016