Modifié le 25 avril 2016

Le nombre de sans-papiers estimé à 76'000 en Suisse par la Confédération

La plupart des sans-papiers, soit les deux-tiers, sont venus en Suisse sans documents de voyage valables ou comme touristes, indique le Secrétariat d'Etat aux migrations.
La plupart des sans-papiers, soit les deux-tiers, sont venus en Suisse sans documents de voyage valables ou comme touristes, indique le Secrétariat d'Etat aux migrations. [Martial Trezzini - Keystone]
La Suisse comptait 76'000 sans-papiers en 2015, selon une étude du Secrétariat d'Etat aux migrations publiée lundi. Une première estimation datant de 2005 parlait de 90'000 personnes.

La plupart des sans-papiers, soit les deux-tiers, sont venus en Suisse sans documents de voyage valables ou comme touristes, précise l'étude.

Un cinquième des cas est constitué de personnes qui n'ont pas quitté la Suisse après l’échéance du permis B ou C ou après le rejet d'une demande d’asile.

La plupart des personnes en situation irrégulière proviennent d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, ainsi que d’Europe de l’Est et la majorité sont en Suisse depuis plusieurs années.

Près de 9 sur 10 travaillent

Environ 86% des sans-papiers adultes travaillent et sont financièrement indépendants, détaille le Secrétariat d'Etat aux migrations. La moitié de ces personnes sont employées dans des ménages privés. La construction et l'hôtellerie-restauration sont aussi des secteurs très concernés.

Les cantons comptant le plus de sans-papiers (plus de 8 pour mille habitants) sont Zurich (28'000), Genève (13'000), Vaud (12'000) et Bâle-Ville (4000).

cab

Publié le 25 avril 2016 - Modifié le 25 avril 2016

Estimation large

Le nombre de sans-papiers ne peut être établi avec certitude, relèvent les auteurs de l'étude.

Il se situe très probablement entre 50'000 et 99'000 personnes.

Le nombre de 76'000 est l'estimation la plus probable.