Modifié le 24 mars 2016

"Fermer les frontières et placer l'armée en renfort" pour freiner les migrants

Un garde-frontière à la frontière genevoise de Bardonnex.
Un garde-frontière à la frontière genevoise de Bardonnex. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Les conseillers fédéraux Guy Parmelin et Ueli Maurer sont sur le point de présenter un plan d'urgence en cas d'afflux massif de migrants en Suisse, selon Le Matin Dimanche.

Le plan d'urgence des deux ministres UDC, l'un en charge de l'armée, l'autre responsable des douanes, doit être présenté mercredi au Conseil fédéral, selon les information du Matin Dimanche et de la Sonntagszeitung.

Sans fixer de plafond pour les demandes d'asile, leur projet prévoit notamment le rétablissement des contrôles aux frontières et la mobilisation de l'armée.

"Contraire à la loi suisse"

Les ministres UDC mettent ainsi à exécution les exigences de leur parti. Toni Brunner, président de l’UDC, admet être "au courant des intentions des deux conseillers fédéraux".

"Repousser les réfugiés à la frontière est contraire à la convention sur les réfugiés et à la charte des droits de l’homme, et également à la loi suisse", a réagi Denise Graf, spécialiste des questions migratoires à Amnesty International.

>> Lire aussi: Aider à maîtriser la crise syrienne, "un impératif humanitaire et politique"

kkub avec ats

Publié le 20 mars 2016 - Modifié le 24 mars 2016