Publié le 12 février 2016 - Modifié le 13 février 2016

Genève, Berne, Bâle et Zurich veulent créer des "cannabis clubs"

Le cannabis a récemment été légalisé en Uruguay et dans certains Etats américains.
Quatre villes suisses pourraient autoriser la consommation de cannabis Forum / 11 min. / le 13 février 2016
Les villes de Genève, Berne, Bâle et Zurich devraient lancer des projets pilotes d'associations de consommateurs de cannabis, rapporte SRF vendredi. Le but est d'accompagner les consommateurs "à problèmes".

Des représentants de ces villes se sont réunis jeudi à Berne pour réfléchir à une régulation du marché du cannabis. Avec le marché noir qui existe actuellement, l'Etat ne peut ni prélever de taxes, ni contrôler les produits en circulation, ni faire de prévention sérieuse, explique Sandro Cattacin, professeur de sociologie à l'Université de Genève et représentant du canton dans les discussions.

Parmi les projets pilotes figure celui qui autoriserait une consommation contrôlée du cannabis à Genève pour les jeunes et adultes qui connaissent de sérieux problèmes à cause de la drogue.

Des projets de 4 ans

Les projets pilotes devraient durer quatre ans, précise la chaîne alémanique SRF. Mais avant d'être lancés, ils doivent encore être approuvés par les exécutifs respectifs et l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Si le programme est accepté, un maximum de 2000 consommateurs pourront fumer leurs joints en toute légalité.

tmun

Un projet pilote qui fait parler à l'étranger

La mesure prévoyant des "cannabis clubs" fait déjà du bruit à l'étranger, avec un article de Vice News qui s'intéresse en particulier à l'accompagnement des jeunes dans ces "cannabis clubs". Le site d'information rapporte que le projet vise à remplacer les dealers par les villes elles-mêmes.

"D'un point de vue légal, c'est la seule possibilité qui existe en Suisse, car il s'agirait officiellement d'une expérience scientifique", explique Frank Zobel, directeur adjoint de la fondation privée Addiction Suisse, au média français.