Modifié le 30 janvier 2016

"La Suisse doit se préparer à des changements de route des migrants"

Les plafonnements d'accueil des réfugiés et les fermetures de frontières entre pays européens pourraient avoir une incidence sur la Suisse.
Les plafonnements d'accueil des réfugiés et les fermetures de frontières entre pays européens pourraient avoir une incidence sur la Suisse. [Keystone]
Le président de la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police, Hans-Jürg Käser, appelle Confédération et cantons à se préparer à une situation d'urgence ce printemps.

Les voies choisies par les réfugiés pour rallier l'Europe restent imprévisibles. L'annonce d'un plafonnement du nombre de réfugiés accueillis dans divers pays, comme l'Autriche ou la Suède, mais aussi de fermetures de frontières influencent le choix des routes de fuite, a expliqué samedi Hans-Jürg Käser.

A l'approche du printemps, "nous devons nous préparer à une éventuelle situation d'urgence afin de pouvoir, si nécessaire, y faire face", a-t-il ajouté.

Prendre des mesures

Le cas échéant, la Confédération pourrait alors directement prendre des mesures, par exemple en restreignant le droit d'asile ou en simplifiant les procédures.

"Nous devons réfléchir à comment procéder avec davantage de demandeurs d'asile à nos frontières", a dit le conseiller d'Etat bernois, même si le respect des normes internationales et du droit d'asile actuels reste pour le moment la priorité.

ats/rens

Publié le 30 janvier 2016 - Modifié le 30 janvier 2016