Publié le 19 janvier 2016 - Modifié le 19 janvier 2016

Les opposants à l'initiative du PDC sur le mariage lancent leur campagne

Le comité d'opposants craint aussi la mise en péril du mariage pour tous.
Les opposants à l'initiative du PDC sur le mariage lancent leur campagne Le 12h30 / 2 min. / le 19 janvier 2016
Les opposants à l'initiative du PDC sur la fiscalité du mariage ont lancé mardi leur campagne en vue de la votation du 28 février. Ils considèrent le texte comme onéreux et discriminatoire.

Socialistes, Verts, libéraux-radicaux et Vert'libéraux dénoncent une définition trop étroite du mariage. L'initiative du PDC propose deux restrictions, souligne le comité.

La première est l'ancrage du couple comme unité économique. C'est - disent-ils - la porte fermée à la taxation individuelle jugée plus égalitaire, notamment pour les femmes. La modification du système fiscal proposé par l'initiative ne va profiter qu'à moins de 5% de la population et va entraîner des pertes fiscales importantes pour la Confédération, affirme ainsi Adèle Thorens, co-présidente des Verts suisses.

Une définition de l'union comparée à la charia

L'autre restriction dénoncée par les opposants concerne la définition du mariage comme étant l'union d'un homme et d'une femme. Le conseiller national PLR Hanspeter Portmann estime que ce n'est pas à l'Etat de dicter des normes sociales à ses citoyens. Il compare d'ailleurs la proposition du PDC à la charia. "C'est extrême, mais c'est exactement une règle d'un Etat qui a la charia et qui dit que c'est la seule norme acceptée pour cet Etat", justifie le Zurichois.

Le mariage pour tous en péril?

Pour Adèle Thorens, co-présidente des Verts, cette initiative va à contre-courant et  ferme la porte au mariage pour tous. "C'est une initiative qui, sous couvert d'égalité fiscale, va inscrire dans la Constitution une définition univoque du mariage comme l'union durable d'un homme et d'une femme", explique la conseillère nationale vaudoise.

"Ce faisant, l'initiative va bloquer tout le débat sur le mariage pour tous qui est actuellement en cours au Parlement avec une appréhension positive des parlementaires. Et donc, dans ce sens-là, c'est une initiative qui est inutilement discriminatoire et rétrograde."

>>> L'interview d'Adèle Thorens:

Initiative "Pour l'égalité fiscale du mariage": réaction d'Adèle Thorens, coprésidente des Verts
12h45 - Publié le 19 janvier 2016
 

Cette question du mariage pour tous, le président du PDC Christophe Darbellay l'a qualifiée de "détail" lundi dans le Journal de 12h30 de la RTS. Elle est pourtant clairement au cœur du débat.

>>> Lire aussi: Le PDC lance la campagne pour son initiative sur le mariage

Stéphane Deleury/oang