Publié le 04 janvier 2016 - Modifié le 04 janvier 2016

Pierre-Yves Maillard veut rogner l'influence des assureurs maladie

Pierre-Yves Maillard critique le lobby des assureurs maladie au Parlement
Pierre-Yves Maillard critique le lobby des assureurs maladie au Parlement 19h30 / 1 min. / le 04 janvier 2016
Le conseiller d'Etat vaudois en charge de la santé Pierre-Yves Maillard prône le lancement d'une initiative pour limiter l'influence des assureurs maladie au Parlement.

"Il ne doit plus y avoir de politiciens liés à l'argent des caisses", souligne-t-il dans le journal alémanique Blick. Les caisses ont "un énorme pouvoir" aux Chambres, critique-t-il.

"Le Parlement est bien trop influencé par le lobby des assureurs maladie pour pouvoir reprendre en main le système de santé helvétique et c'est donc au peuple de le faire", lance le président du Conseil d'Etat vaudois dans cette interview parue lundi.

"Pareilles combines ne sont plus acceptables"

Et Pierre-Yves Maillard de citer le conseiller national Ignazio Cassis (PLR/TI), président du groupe libéral-radical au Parlement, de la commission de la santé publique du National et de la faîtière des assureurs Curafutura.

Pareilles combines ne sont tout bonnement plus acceptables, martèle l'élu socialiste, rappelant que les directeurs de La Poste, de la SSR et de Swisscom sont exclus du Parlement.

>> La réaction de Lorenz Hess, conseiller national bernois (PBD):

Lorenz Hess, conseiller national PBD bernois et chef du groupe parlementaire.
Le 12h30 - Publié le 04 janvier 2016

ats/fb

Une 2e initiative

Fin décembre, suite au rejet du Conseil national d'enterrer le moratoire des admissions de médecins, Pierre-Yves Maillard s'était déjà dit convaincu qu'il faudrait relancer une initiative populaire basée sur un modèle d'assurance cantonale publique. Un texte est en circulation, avait-il indiqué.