Modifié le 29 décembre 2015

Le vote blanc doit être pris en compte, demandent deux motions

Le vote blanc n'est pas pris en compte lors de l'élection au Conseil fédéral
Le vote blanc doit compter, espèrent deux parlementaires, une socialiste et une Vert’libérale Le Journal du matin / 2 min. / le 29 décembre 2015
Chaque voix compte, y compris celle du vote blanc, qui doit être prise en compte! C'est ce que demandent deux motions déposées dans les deux chambres du Parlement fédéral.

Ces interventions sont l'une des conséquences de l'élection du Conseil fédéral il y a trois semaines.

Actuellement pour l'élection au Conseil fédéral, les votes blancs ne sont pas comptabilisés. C'est une erreur, estiment la sénatrice socialiste genevoise Liliane Maury Pasquier et la conseillère nationale vert'libérale vaudoise Isabelle Chevalley.

Ces votes ne sont pas anodins et les comptabiliser conduirait l'assemblée fédérale à davantage d'alternative, a expliqué Isabelle Chevalley dans le Journal du Matin. Prendre en compte le vote blanc éviterait d'être obligé de voter pour un candidat imposé par les partis.

Pour l'heure, le vote blanc aurait même un effet pervers dans certaines situations: il abaisse la majorité absolue nécessaire à l'élection d'un conseiller fédéral, rendant l’élection plus facile pour le candidat.

Elargir le choix

La prise en compte du vote blanc permettrait aussi d'élargir le choix lors des votations populaires. Exemple avec le scrutin sur la vignette à 100 francs: le vote blanc aurait permis de dire que le peuple aurait été d’accord avec l’augmentation du prix de la vignette, mais dans une moindre mesure. 

Le Conseil des Etats devrait débattre de la motion en mars prochain.

Muriel Ballaman/lan

Publié le 29 décembre 2015 - Modifié le 29 décembre 2015