Les 26 cantons en un jour de train, c'est possible!

La RTS a réussi à traverser la Suisse en moins de 24 heures en transports publics, en s'arrêtant dans les 26 cantons et demi-cantons. Récit d'un périple ferroviaire en 23 étapes.

Scroll

Le défi

La RTS s'est demandée s'il était possible de traverser les 26 cantons et demi-cantons que compte la Suisse par le réseau de transports publics en moins de 24 heures.

Alors que les CFF ont dans un premier temps répondu par la négative, un de leurs planificateurs du trafic a finalement réussi à composer un itinéraire réalisable en environ 19 heures, adapté par notre journaliste.

Nous avons donc tenté l'expérience en partant le 30 juin à l'aube de Roveredo, dans les Grisons, pour arriver en Valais, à Saint-Maurice, à près d'une heure du matin. Mission accomplie: malgré quelques petites déconvenues, notre équipe a réussi à fouler le sol de chaque canton et demi-canton, parfois en coup de vent, mais en moins de 24 heures.

>> Voir le reportage diffusé dans le 19h30:

Nicolas Rossé teste le réseau ferroviaire de la Suisse en faisant un tour des 26 cantons en 20h
19h30 - Publié le 17 août 2015
 

Un horaire sur-mesure

L'horaire qu'ont élaboré notre journaliste et un planificateur du trafic aux CFF (durée estimée: 19h35, durée effective: 19h46) est une première, rendue possible par l'amélioration de l'offre ferroviaire en 2015.

Une alternative plus rapide (durée: 18h08) passant par l'Allemagne a également pu être élaborée, mais nous avons privilégié le trajet entièrement helvétique.

Philip Morf, planificateur du trafic aux CFF, connaît les horaires sur le bout des doigts. Ici, en gare de Lucerne.
Philip Morf, planificateur du trafic aux CFF, connaît les horaires sur le bout des doigts. Ici, en gare de Lucerne. [Jessica Vial - RTS]

Itinéraire suivi, "100% suisse"

Les changements de train sont indiqués en gras.
Les changements de train sont indiqués en gras. [ - ]
 

(*) Lors de notre voyage, le 30 juin 2015, un dérangement est survenu sur la ligne Herisau-Jakobsbad et nous a forcés à prendre un bus de remplacement pour ce trajet.

(*) Ce même jour, la ligne Lausanne - St-Maurice a été coupée plusieurs heures et nous n’avons pu rejoindre le Valais qu’avec le convoi suivant: Lausanne (départ 00:24) - St-Maurice (arrivée 01:08).

Itinéraire passant par l'Allemagne

Les changements de train sont affichés en gras.
Les changements de train sont affichés en gras. [ - ]
 

La carte du parcours

Notre équipe a géolocalisé son parcours de Roveredo (GR) à Saint-Maurice (VS). Verdict: le trajet réalisé comprend 962 kilomètres, effectués en 19h46.

Cliquez sur les gares pour voir les photos.

 

 

Le parcours en chiffres

  • Notre itinéraire comprenait 23 changements.

- 8 changements avec plus de 15 minutes d'attente

- 10 changements entre 5 et 15 minutes d'attente

- 5 changements avec moins de 5 minutes, dont un avec seulement deux minutes pour changer de train entre Uznach (SG) et Herisau (AR).

  • Nous avons emprunté 21 trains différents, un bus postal et un bus de remplacement entre Herisau (AR) et Jakobsbad (AI).
     
  • Nos titres de transport ont été contrôlés 15 fois.
     
  • Coût du voyage: le prix d'une carte journalière CFF (pour détenteur de 1/2 tarif), 73 francs en 2ème classe, 124 francs en première classe ou d'une carte journalière délivrée par une commune (prix fixé selon la localité, environ 40 francs).

Les Suisses, fidèles au rail

 

Les chiffres de la fréquence d'utilisation du train en Suisse sont élevés en comparaison européenne et mondiale. En effet, les usagers des transports publics helvétiques se sont déplacés en moyenne 59 fois en train en 2014, selon la statistique annuelle de l'Union internationale des chemins de fer (UIC) qui seront dévoilés mardi mais que la RTS a obtenu en primeur.

Les Suisses devancent donc le Luxembourg (40 utilisations), le Danemark et l'Autriche (29 fois chacun). En fin de classement, figurent l'Espagne, la Suède et la Norvège (entre 3 et 12 utilisations).

Seul le Japon, avec 72 trajets en train en moyenne par habitant, précède la Suisse au classement mondial.

Un Suisse parcourt 2288 kilomètres en train par an

En revanche, les Suisses sont les champions de la distance parcourue par le rail en moyenne par habitant avec 2288 kilomètres en 2014. Le Japon se classe en deuxième position avec 2042 kilomètres. Suivent l'Autriche (1367 km), la France (1271) et le Royaume-Uni (1056).

1,2 million de voyageurs par jour

Le réseau ferré suisse s'étendait sur 3200 kilomètres et comprenait 794 gares en 2014, selon les chiffres des CFF.

Plus de 10'000 trains y circulent chaque jour et transportent 1,2 million de voyageurs (sur le réseau CFF).

Le réseau helvétique est le plus dense au monde en termes de trafic, avec en moyenne 100 trains par jour sur chaque ligne.

Environ 18,2 milliards de kilomètres par année

Au niveau de la ponctualité, 87% de trains arrivent à l'heure (autrement dit: 1 train sur 7 est en retard).

Les Suisses parcourent au total quelque 18,2 milliards de kilomètres de voie ferrée chaque année, ce qui correspond à 440'000 tours du monde.

Les Zougois "abonnés" au train

Les Zougois sont les Suisses qui possèdent le plus d'abonnements (général ou demi-tarif), suivis des Zurichois et des Bernois. C'est en revanche au Tessin que l'on trouve le moins de détenteurs d'abonnements CFF.

 

30% de pendulaires utilisent les transports publics

Sur les 3,8 millions de pendulaires que comptait la Suisse en 2013, environ 30% se rend à son travail par les transports publics.

C'est le canton d'Obwald qui compte la plus grande proportion de pendulaires (tous types de transports confondus) dans sa population résidente de plus de 15 ans (66,54%). Il est suivi du canton de Lucerne (65,95%) et de celui d'Argovie (65,50%). Le Tessin ferme la marche avec 55,26% de pendulaires, derrière le Jura (59,42%). 

 

Les coulisses du périple

Crédits

Journaliste TV: Nicolas Rossé

Journaliste multimédia et réalisation web: Jessica Vial

Camérawoman: Julie Marchand