Modifié le 19 juin 2015

Manifestations contre la disparition des trains de nuit en Europe

Une dizaine de manifestants pour sauver "les trains de nuit".
Manifestations contre la disparition des trains de nuit en Europe Le 12h30 / 2 min. / le 19 juin 2015
"Sauvons les trains de nuit", c'est sous ce slogan qu'un petit groupe de citoyens s'est rassemblé vendredi à la gare de Genève pour dénoncer la disparition des trains de nuit sur le territoire européen.

D'autres manifestations sont prévues dans la journée et ce week-end, notamment à Madrid, Berlin, Bâle et Berne.

Depuis 2009, 10 liaisons assurées par des trains de nuit au départ de la Suisse ont été supprimées. Aujourd'hui, 7 trains de nuit sont toujours actifs au départ de Zurich et Bâle, à destination notamment d'Amsterdam, Hambourg, Prague ou Zagreb.

Un modèle viable ou pas?

Pour ces manifestants qui se mobilisent partout en Europe, la demande existe et à l'heure où la préservation du climat est plus que jamais d'actualité, le train est assurément un modèle d'avenir, comme l'explique Thibault Schneeberger, co-secrétaire de l'association actif-trafiC.

Un rapport français commandé par le ministère des Transports a conclu le contraire en mai dernier en affirmant que "le modèle économique des trains de nuit" n'est plus viable. Cet avis exprime la conviction de la plupart des grandes sociétés ferroviaires européennes, selon Yves Crozet, professeur d'économie à l'Université de Lyon, membre du laboratoire d'économie des transports à Lyon.

Estelle Braconnier/lan

Publié le 19 juin 2015 - Modifié le 19 juin 2015