Modifié le 10 février 2015

L'ex-informaticien de HSBC Hervé Falciani veut un soutien financier

Hervé Falciani demande une indemnisation
Hervé Falciani demande une indemnisation L'actu en vidéo / 3 min. / le 09 février 2015
Après les révélations de l'affaire Swissleaks, l'ancien collaborateur de HSBC Hervé Falciani a livré ses premières réactions à la RTS. Il demande une indemnisation pour les lanceurs d'alerte.

L'ex-informaticien de HSBC Hervé Falciani, qui a livré les données à l'origine de l'affaire Swissleaks, s'exprime dans un entretien à la RTS. L'ex-banquier franco-italien demande un soutien financier pour son action de "lanceur d’alerte". "La protection policière ne suffit pas", a-t-il déclaré, affirmant que jusqu'à présent il n'a pas reçu un sou de l'Etat français.

"Si l'on veut contrebalancer l'impunité, il faut se donner les moyens de le faire", a-t-il précisé.

Dépôt de plainte souhaité contre HSBC

Au sujet d'une éventuelle plainte de la Suisse contre HSBC, Hervé Falciani répond: "C'est un minimum. J'espère qu'il leur reste assez d'énergie après ces six années à enquêter sur ma personne."

>> Voir aussi toutes les informations concernant Swissleaks: Swissleaks, 106'000 noms, 36'000 fichiers et 100 milliards déposés à Genève

Darius Rochebin/mo

Publié le 09 février 2015 - Modifié le 10 février 2015

Hervé Falciani collabore avec Podemos

Le parti anti-libéral espagnol Podemos a annoncé lundi qu'il commanderait un rapport sur la lutte contre la fraude fiscale à l'ex-employé de HSBC Hervé Falciani, à l'origine des révélations sur le secret bancaire en Suisse.

"Merci beaucoup à Falciani d'avoir proposé de collaborer avec le programme de Podemos, il sera d'une aide inestimable", a écrit sur Twitter Pablo Iglesias, le chef du jeune parti. (afp)