Modifié le 09 décembre 2014

Le National vote pour un abandon progressif du nucléaire en Suisse

Les élus ont décidé à quel rythme la Suisse débranchera ses cinq réacteurs nucléaires
Les élus ont décidé à quel rythme la Suisse débranchera ses cinq réacteurs nucléaires 19h30 / 1 min. / le 08 décembre 2014
Le National a rejeté mardi l'initiative des Verts sur le nucléaire, estimant que le consensus trouvé lundi sur la stratégie énergétique était suffisant. Les vieilles centrales seront débranchées après 60 ans.

Les deux vieux réacteurs atomiques de Beznau devraient être débranchés au plus tard en 2029 et 2031. Dans la stratégie nucléaire 2050, le Conseil national leur a accordé lundi une durée de vie maximale de 60 ans. Les centrales de Gösgen et Leibstadt pourraient en revanche disposer d'un régime extensible.

Après cinq jours de débats, la Chambre du peuple a adopté la stratégie énergétique 2050 par 110 voix contre 84 de droite. Les Etats doivent encore se prononcer avant que les dés soient jetés.

Nouvelles centrales interdites

Comme durant le reste du débat, la droite dure a tenté de garder la porte ouverte à l'atome. Par 115 voix contre 77, le National a refusé de supprimer la disposition interdisant la construction de nouvelles centrales atomiques.

Le National a créé la surprise en tranchant le calendrier de la sortie du nucléaire. Alors que certains observateurs prédisaient un échec total lors du vote d'ensemble, la majorité s'est montrée plus restrictive que sa commission préparatoire.

ats/mac/gchi

Publié le 08 décembre 2014 - Modifié le 09 décembre 2014

Le consommateur à la caisse

Les consommateurs risquent quant à eux de payer jusqu'à 2,3 centimes par kWh pour soutenir la production de courant renouvelable, au lieu du plafond actuel de 1,5 centime.

Les moyens à disposition passeraient ainsi de 850 millions à 1,3 milliard de francs par an.

Aujourd'hui, plus de 36'000 projets de centrales à énergie verte, essentiellement solaires, sont en attente d'un financement.