Publié le 11 novembre 2014 - Modifié le 11 novembre 2014

Un site yverdonnois qui recrutait des djihadistes a été fermé

Un site internet djihadiste fondé par un vaudois a été fermé
Un site internet djihadiste fondé par un vaudois a été fermé 19h30 / 1 min. / le 11 novembre 2014
Créé par un Yverdonnois, un site web considéré par les experts en terrorisme comme une des principales plateformes de recrutement des djihadistes francophones a été fermé par les autorités suisses.

Depuis le mois d'août, de nombreux comptes Facebook, Twitter et autres forums spécialisés du groupe Etat islamique ont été bloqués. C'est le cas du site Ansar-Ghuraba, désactivé par les autorités suisses, a appris la RTS mardi.

Ce site web, créé par un Yverdonnois, était considéré par les experts en terrorisme comme une des principales plateformes de recrutement des djihadistes francophones.

Perquisitions

"Le site a été fermé suite à quelques soucis avec les autorités du pays", est-il écrit sur la page d'accueil depuis la fin du mois d'août.

Contacté en août dernier, le créateur du site a accepté une interview à la RTS avant d'en refuser la diffusion. Il expliquait alors avoir été perquisitionné par la police judiciaire fédérale quelques jours avant l'entretien télévisé.

C'est après cette intervention policière que le site web a été bloqué. Selon la RTS, l'homme aurait également transféré de l’argent en Syrie.

François Ruchti/vkiss

Autres sites fermés

Le site web Ansar-Ghuraba n'est pas le seul site bloqué. Les comptes Facebook et Twitter de nombreux combattants suisses et français ont été supprimés ces dernières semaines.

Par exemple, le compte d'Abu adh-dhahuuk al qattal as Suissery, très actif dans la propagande djihadiste et traqué par les services de renseignement, a récemment été désactivé.

La lutte reste difficile, beaucoup de ces comptes réapparaissent peu après sous d’autres noms, freinant pour un temps seulement, la propagande et le recrutement en ligne du groupe Etat islamique.

Recruteurs et candidats en contact

Le fondateur est un Yverdonnois qui présentait le site comme le "premier réseau social musulman libre et indépendant non sectaire". Sur ce site web, les drapeaux noirs du groupe Etat islamique étaient omniprésents.

Des soirées "discussions" étaient régulièrement organisées pour mettre en contact des recruteurs en Syrie et jeunes candidats djihadistes en Europe.

Meilleur ami djihadiste

Le meilleur ami du créateur d'Ansar-gharaba n’est autre que le plus connu des combattants suisses du groupe Etat islamique. Ce jeune du Nord-Vaudois est à la tête de plusieurs dizaines de djihadistes francophones en Syrie et en Irak. (Voir reportage Temps Présent, 9 octobre).

Sur place, ce dernier "s’occupe de faire venir les nouveaux". Comme nous l’ont révélé des djihadistes francophones qui combattent en Syrie, il recrutait notamment par le biais de discussions sur le site web Ansar-Ghuraba.