Modifié le 04 novembre 2014

Le projet de vignette autoroutière électronique est relancé

Les investigations se sont concentrées sur les axes principaux, notamment l'autoroute traversant le canton d'Argovie.
Le projet de vignette autoroutière électronique est relancé Le Journal du matin / 1 min. / le 04 novembre 2014
Une commission du National a relancé lundi le projet de vignette autoroutière en format électronique. L'UDC et les milieux routiers ont déjà signifié leur opposition.

Gelé depuis le non à la hausse du prix de la vignette il y a une année, le projet de vignette autoroutière électronique a été relancé lundi par une commission du Conseil national. Seule l'UDC était opposée au projet.

Plusieurs solutions techniques sont à l'étude: une carte magnétique, une puce GPS ou encore un boîtier relié au compteur kilométrique. Cet outil concrétise la taxation de l'usager payeur.

Vers une taxation personnalisée

Dans un premier temps, il s'agirait de faciliter les démarches pour les touristes, pour ceux qui possèdent plusieurs véhicules ou de rendre possible l'achat de sa vignette sur internet.

La gauche, elle, veut aller plus loin et réclame une véritable vignette connectée qui permettrait de calculer la distance parcourue et les tracés empruntés par un véhicule. Le montant de la vignette varierait enfin en fonction du type de voiture, de la cylindrée ou du moment de la journée.

Les milieux routiers et l'UDC, victorieux sur la hausse de la vignette, craignent eux d'être traqués au volant. Ils sont d'ores et déjà opposés à ce projet, lui préférant l'autocollant traditionnel collé derrière le pare-brise.

Pietro Bugnon

Publié le 04 novembre 2014 - Modifié le 04 novembre 2014