Publié le 08 septembre 2014 - Modifié le 08 septembre 2014

Deux interpellations demandent que la Suisse dénonce l’accord Euratom

L'UDC et les Verts libéraux veulent que la Suisse dénonce l'accord Euratom sur la fusion nucléaire
L'UDC et les Verts libéraux veulent que la Suisse dénonce l'accord Euratom sur la fusion nucléaire 19h30 / 2 min. / le 08 septembre 2014
Deux textes déposés lundi demandent le gel de la participation suisse à l'accord nucléaire, car Euratom "n’est pas compatible avec la politique énergétique 2050 du Conseil fédéral", a appris la RTS.

Les conseillers nationaux Isabelle Chevalley (Verts'libéraux/VD) et Peter Keller (UDC/NW) ont déposé lundi deux interpellations au Conseil fédéral pour demander le gel de la participation suisse à l’accord Euratom, a appris la RTS. Les deux parlementaires estiment que cet accord "coûte plus cher qu’il ne rapporte" à la Suisse.

Effet du vote du 9 février

Suite au vote du 9 février sur l’initiative UDC "Contre l’immigration de masse", l’Union européenne a gelé le programme Horizon 2020 pour la Suisse, en même temps que la participation de Berne au programme d'échange d'étudiants Erasmus +. L’accord Euratom, pourtant lié au programme Horizon 2020, n’avait alors pas été touché.

Isabelle Chevalley considère que le financement d’Euratom n’est pas compatible avec la politique énergétique 2050 du Conseil fédéral, qui vise la sortie du nucléaire. "Les moyens alloués à Euratom sont complètement disproportionnés par rapport à ceux alloués aux énergies renouvelables", écrit-elle dans son interpellation.

Le Conseil fédéral a jusqu’au mois de décembre pour leur répondre.

Emmanuelle Jaquet et Antoine Multone/gax