Publié le 27 mars 2014

La Suisse refuse l'asile à la militante Femen ukrainienne

Les quatre activistes féministes ukrainiennes à l'origine des Femen - Inna, Sasha, Anna et Levgeniia (de g. à dr.) - photographiées à La Chaux-de-Fonds en 2011.
Anna Hutsol (3e depuis la gauche) photographiée avec trois autres Femen en 2011 à La Chaux-de-Fonds. [Sandro Campardo - ]
La demande d'asile d'Anna Hutsol, fondatrice du mouvement féministe Femen, a été refusée. L'activiste, au bénéfice d'un visa Schengen délivré par la France, doit quitter la Suisse.

L'Office fédéral de la migration (ODM) a rejeté la demande d'asile de l'Ukrainienne Anna Hutsol. La fondatrice du mouvement Femen, connu pour ses manifestations seins nus, dispose d'un visa Schengen de la France où elle sera en sécurité, justifie l'ODM.

L'annonce du refus de la demande d'asile, révélée par le quotidien Südostschweiz, a été confirmée jeudi par la porte-parole de l'ODM.

Anna Hutsol a fui l'Ukraine l'année passée. L'activiste a déposé une demande d'asile en Suisse car sa soeur y vit. Elle a été placée dans un centre d'accueil en attendant que sa demande soit traitée. Maintenant qu'elle a été rejetée, la jeune femme doit quitter la Suisse.

Lire: La présidente ukrainienne des Femen demande l'asile à la Suisse

ats/dk