Publié le 18 mars 2014 - Modifié le 18 mars 2014

John McCain et Carl Levin appellent à l'extradition de banquiers suisses

La commission d'enquête est emmenée par le démocrate Carl Levin (d.) et le républicain John McCain (g.), deux ténors du Sénat.
La commission d'enquête sur l'évasion fiscale est emmenée par le démocrate Carl Levin (d.) et le républicain John McCain (g.), deux ténors du Sénat. [ - Pierre Gobet - RTS]
Les sénateurs américains John McCain et Carl Levin, qui enquêtent sur l'évasion fiscale en Suisse, ont exhorté mardi le Département de la Justice à demander l'extradition de banquiers suisses.

Dans le cadre de l'enquête menée par la commission du Sénat américain sur l'évasion fiscale en Suisse, les sénateurs John McCain (républicain) et Carl Levin (démocrate), ont écrit au Département de la Justice des Etats-Unis (DoJ) pour qu'il exige l'extradition d'employés de banques suisses qui auraient aidé des Américains à frauder le fisc.

Dans leur courrier rendu public mardi, les sénateurs relèvent que parmi les 60 financiers inculpés, seuls 6 ont été condamnés ou ont plaidé coupables. Les autres "vivent en Suisse et évitent tout procès depuis des années", notent John McCain et Carl Levin.

"Tester la coopération suisse"

La lettre souligne que le traité d'extradition helvético-américain n'oblige pas la Suisse à extrader des citoyens ayant seulement aidé à éviter les impôts. Le DoJ devrait cependant essayer d'obtenir la collaboration de la Suisse, réclament les sénateurs.

"Même si cela devait être un échec, cela informera la Suisse et ses citoyens que les Etats-Unis sont prêts à utiliser tous les outils juridiques à leur disposition afin d'arrêter la facilitation de l'évasion fiscale", concluent-ils.

mre